Il était une fois à Disneyland Paris – Frontierland

[vc_row][vc_column][vc_column_text]Laurent Cayuela, concepteur écrivain à Walt Disney Imagineering Creative Paris, partage les histoires qui rendent notre destination unique. Ce mois-ci, à l’occasion du Festival du Roi Lion et de la Jungle, intéressons-nous à Frontierland, un Far West digne d’un western.

Avant d’explorer Frontierland, le nom du Land mérite une traduction et une explication. Le mot Frontier est un mythe typiquement américain : c’est une ligne imaginaire permettant aux pionniers de différencier le monde connu et le reste du continent qu’ils devaient encore découvrir. En France, cette période fait référence à la “Conquête de l’Ouest”.

Thunder Mesa, entre légendes et réalité

À Disneyland Paris, les grandes étapes de cette conquête se retrouvent clairement dans les différentes architectures racontant l’histoire de l’expansion d’une ville fictive, Thunder Mesa. Pour accéder à cette ville, on doit passer par la forêt peuplée par les amérindiens, où on y trouve le premier signe de la civilisation européenne avec le Fort Comstock.

En 1848, un événement bouleverse la vie des habitants de Thunder Mesa : la découverte de l’or dans la mine de Big Thunder Mountain et en 1885, à l’arrivée du chemin de fer, la ville devient une petite communauté agricole. Reste, sur les hauteurs de la ville, le magnifique manoir des Ravenswood qui nous invite à s’interroger sur le fait que Mélanie ne soit toujours pas mariée, malgré ses quatre prétendants…[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][TS-VCSC-Youtube content_youtube=”https://www.youtube.com/watch?v=jBnouzbrzE4&feature=youtu.be” el_file=””][/vc_column][/vc_row]

Partager cet article

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
La Rédaction

La Rédaction

Shopping Basket

Nous avons recours aux cookies pour analyser votre navigation en ligne et améliorer notre site internet.

Pour plus d’informations sur les cookies, veuillez cliquer ici.

Skip to content