LES MUSIQUES ÉTINCELANTES DE NOËL : Entretien avec le Producteur musical Jonathan Barr

Un rythme de fête, des grelots qui tintinnabulent, des chansons éternelles : c’est Noël qui résonne à Disneyland Paris, et tout particulièrement lors du passage de Mickey et sa Parade Étincelante de Noël. Afin d’en savoir plus sur cette musique aussi festive que magique, nous avons demandé au Producteur Musical Jonathan Barr de nous révéler les secrets de cette création. L’occasion d’évoquer également avec lui les nouveautés musicales du 30e anniversaire que l’on peut également entendre durant ce Noël Enchanté Disney. 

Jonathan, peux-tu nous expliquer en quoi consiste ton travail pour Disneyland Paris ?

En fait, ma collaboration avec Disneyland Paris remonte au lancement de la Disney Cinema Parade du Parc Walt Disney Studios (2002-2008). À cette époque, j’étais à la fois compositeur et arrangeur et en tant que tel, j’ai écrit plus de 80 chansons pour les Parcs Disney à travers le monde. Durant cette période, j’ai eu l’occasion de connaître en détails tous les rouages de la création des musiques de spectacles des Parcs Disney et cela m’a tellement plu que j’ai décidé de passer de l’autre côté de la barrière en devenant Producteur Musical indépendant. Il faut savoir que, pour chaque projet, il peut y avoir plusieurs compositeurs et plusieurs arrangeurs impliqués, tous au service de la vision du Metteur en Scène. Notre travail en tant qu’équipe est de fournir la musique parfaite pour son spectacle, et en tant que Producteur, mon rôle est de gérer l’ensemble du processus de création et de production lié à la musique. 

UNE MUSIQUE PLEINE D’ « EN-TRAIN »

Quel est le concept musical de Mickey et sa Parade Étincelante de Noël ? 

Toute la musique de la parade tourne autour de « Shine a light », la merveilleuse chanson écrite par le Senior Music Producer et Creative Director de Walt Disney Imagineering Yaron Spiwak. Ce fut une chanson difficile à trouver. Nous avons eu différentes propositions, mais aucune de nous satisfaisait. Elles étaient toutes très belles, toutes dans l’esprit des Fêtes. Certaines avaient même un côté nostalgique qui rappelait d’anciennes parades de Noël que nous avions adorées. Or, le désir de Disneyland Paris en ce 30e anniversaire était d’aller de l’avant, de proposer quelque chose qui célèbre les joies de la saison, mais également l’excitation du futur. Dans la mesure où Yaron était mon superviseur sur ce projet, il m’aidait dans cette recherche. Au cours de ce processus, il a donc développé une idée très claire du type de chanson dont nous avions besoin et cela l’a conduit à en proposer une qui lui semblait convenir, intitulée « Shine a light ». Afin d’être impartial, j’ai présenté toutes les chansons de manière anonyme aux créateurs de la parade, et la sienne s’est imposée à l’unanimité !  

Une fois la chanson trouvée, il fallait que chaque char la reprenne avec son propre style. C’est un savoir-faire que Disney a développé depuis la Main Street Electrical Parade : un thème principal qui résonne tout au long de la parade, et une variation de ce thème pour chaque char. Pour les visiteurs, cela semble totalement naturel, mais en fait, c’est un processus très complexe qui… quand il fonctionne… est vraiment magique. Je me souviens encore de cette magie que j’ai découverte durant mon enfance et aujourd’hui, j’essaie de recréer cette émotion pour nos visiteurs.  

Quelles sont les différentes ambiances musicales de cette parade ?

Le premier char, « En route pour les Fêtes avec Mickey » (Mickey’s Holiday Express) se concentre sur « Shine a light » dans sa version originale. Celle-ci a été enregistrée avec un groupe pop-rock de 8 musiciens pour la rythmique, auquel nous avons ensuite ajouté des cordes et des cuivres. Le deuxième char, « Les délices de Minnie » (Minnie’s Christmas Delights) a un caractère un peu plus « dance » avec des percussions électroniques. Le troisième, « Donald et la Magie de l’Hiver » (Donald’s Winter Wonderland) dégage une ambiance de coucou suisse, avec des sons d’horloge et de l’accordéon. Pour l’occasion, nous avons retiré toute la section rythmique pour nous concentrer sur une approche purement orchestrale, totalement différente. Vient ensuite le char « La Valse des contes de fées » (A Fairytale Waltz), très symphonique, élégant et romantique, à l’image des Princesses Disney, avant de finir en beauté avec « La Magie du Père Noël !» (Santa’s Magic), qui fait la part belle au thème « Santa Claus is coming to town ». 

Le résultat est un mélange particulièrement réussi de pop et de musique orchestrale.

La démo originale de la chanson était un peu plus rock. Mais dans la mesure où, à l’origine, la parade ne devait défiler que de nuit, nous avions opté pour un arrangement qui mette l’accent sur le côté magique de Noël. Puis il fut décidé que la parade pouvait être présentée aussi bien de jour que de nuit, et c’est la raison pour laquelle nous avons imaginé cette version hybride qui puisse fonctionner pour les deux moments. 

En contrepoint à la chanson, on trouve de nombreuses citations de thèmes tantôt traditionnels tantôt Disney.

C’est un exercice très compliqué, quasi mathématique, que de choisir puis d’intégrer tous ces thèmes dans la boucle de 2 minutes et demie assignée à chaque char. Pour ce faire, on démarre avec la chanson de Yaron, puis on essaie d’imaginer des variations. En fonction du thème du char, on dresse une liste de chansons possibles, comme « Vive le vent » pour Donald, ou les airs romantiques de Disney pour les Princesses. Puis on teste les extraits qui pourraient convenir, et à quel moment les intégrer, un peu comme pour un duo ou un mash-up. Pour ce faire, j’ai eu la chance de travailler avec des arrangeurs de la société The Imagination House basée à Orlando, qui ont fait un travail phénoménal sur ces chars. Ils ont également produit les musiques des parades d’Halloween et de Noël pour Walt Disney World en Floride.

Des thèmes intemporels y côtoient des thèmes plus rares tels « Tant qu’il y aura Noël », extrait de La Belle et la Bête 2 : Le Noël Enchanté.

Emanuel Lenormand, le Metteur en Scène de la parade, tenait à avoir ce thème pour Belle dans le cadre du char « La Valse des contes de fées ». Il adore cette chanson, qui est en effet superbe, et c’était vraiment le lieu idéal pour l’utiliser.

Il voulait également que cette parade ait une couleur très européenne.

Tout à fait, et cela est aussi valable pour la musique. En tant qu’américain, j’ai une culture différente en ce qui concerne le répertoire de Noël, et je le ressens tout particulièrement à Prague, où je vis actuellement. Il y a cette tradition de l’arbre de Noël installé chaque année au cœur de la vieille ville, avec ces illuminations accompagnées de musiques. Quand je l’ai découverte, j’ai entendu des airs que je n’avais jamais entendus auparavant et j’ai vraiment ressenti toute la spécificité des musiques de Noël en Europe. De son côté, Emanuel a été très précis par rapport aux chansons traditionnelles qu’il voulait retrouver dans la parade. Nous avons beaucoup discuté ensemble de cet aspect et je me suis attaché à faire en sorte que le public européen se reconnaisse dans la musique de Mickey et sa Parade Étincelante de Noël.

De l’arrangement à l’enregistrement, comment tout cela s’est-il passé ?

C’est Tyler Koontz et Mike Avila, de The Imagination House, qui se sont chargés des arrangements pour les chars, tandis qu’Oren Sela et Amos Ben Davis ont produit les musiques des moments où la parade est à l’arrêt pour les illuminations. Nous leur avons donné le traitement créatif de la parade, puis ils nous ont envoyé leurs démos. Nous avons fait quelques adaptations puis nous nous sommes tournés vers un orchestrateur basé à Londres pour finaliser la partition en vue de l’enregistrement aux mythiques studios d’Abbey Road. Cette dernière étape fut particulièrement compliquée en raison de la récente pandémie. Nous avons dû organiser des sessions pupitre par pupitre (par exemple, les cordes seules, puis les cuivres, etc.), en éloignant les musiciens le plus possible les uns des autres. Mais au final, cela nous a autorisé plus de libertés au niveau du mixage car en procédant ainsi, il était possible de régler très précisément le niveau de chaque groupe, ce qui est plus difficile quand on enregistre tout l’orchestre en même temps. 

Par rapport à l’an dernier, la mise en scène de la parade a été modifiée pour proposer une expérience encore plus magique. Qu’en est-il pour la musique ?

L’an dernier, à cause du Covid et d’autres contraintes liées à la réouverture, nous n’avons pas eu la possibilité de faire sonner la musique comme nous le souhaitions. Nous avons donc profité du retour de la parade cette année pour la remixer entièrement. Dan Scott, un ingénieur du son indépendant qui travaille régulièrement pour Disney, a joué un rôle essentiel dans l’élaboration du son que nous recherchions. Nous avons travaillé très dur pour faire sonner cette parade mieux que jamais. Si vous étiez là en 2021, vous ne manquerez pas de noter la différence ! 

NOËL AU CHOEUR

Et pour clore une belle journée de fêtes à Disneyland Paris, rien de tel que le spectacle Follow the Light, avec cet arrangement particulièrement lyrique de « Un monde qui s’illumine » associant chœurs et soliste. 

Cette musique avait été originellement créée pour la journée de lancement du 30e anniversaire. Mais nous n’avions pas pu l’utiliser de la manière dont nous le souhaitions. Ce fut finalement possible quelques jours plus tard, le 28 avril, pour l’illumination de la tour Eiffel par Mickey. Thierry Magne, le concepteur de l’événement, voulait utiliser « Un monde qui s’illumine » et je lui ai parlé de cette version qu’il a trouvée parfaite. Nous avons fini par faire quelque chose de très spécial et de très beau, et de là est née l’idée de réutiliser cette musique chaque soir juste après Disney Dreams! fête Noël.  C’est un peu comme un bonus pour nos visiteurs, une manière d’associer la magie du 30eanniversaire et la magie de Noël !

DES RIRES, DE L’AMOUR ET DU RÊVE…

En ce 30e anniversaire, l’une des nouveautés majeures est le spectacle Rêvons… et le monde s’illumine, toujours présent sous sa forme de parade. Musicalement, il dégage une énergie très différente. 

Une énergie incroyable, n’est-ce pas ? Honnêtement, en 25 ans, je n’ai jamais vu un public réagir avec un tel enthousiasme. Les créateurs de cette parade sont parvenus à créer une expérience incroyablement immersive à travers la musique. Au départ, pour cette partie « roulage des chars », nous hésitions entre « Un monde qui s’illumine » et « Ready for the ride ». Or, si « Un monde qui s’illumine » s’est avérée parfaite comme hymne du 30eanniversaire, « Ready for the ride » dégageait quelque chose d’unique et d’idéal pour notre spectacle. Cela a même influencé la manière dont nous avons enregistré cette bande-son, en utilisant des méthodes de production directement issues de la pop. 

Pour le mash-up qui se déroule devant Le Château de la Belle au Bois Dormant, on compte un nombre assez incroyable de citations de thèmes Disney. 

Cette partie se découpe en trois sections, « Laugh », « Love » et « Dream », et les Metteurs en Scène Matthieu Robin et Natalia Beliaeva souhaitaient intégrer le maximum de chansons dans chacune d’elles. Ce fut un vrai défi. Nous avons beaucoup discuté pour déterminer les thèmes issus des Classiques Disney et Pixar qui correspondaient à cette histoire et nous n’avons cessé d’en ajouter, jusqu’au jour de l’enregistrement.  Nous avons aussi beaucoup travaillé pour faire en sorte que cette partie dégage la même énergie que « Ready for the ride ». Et quand vous voyez nos visiteurs se mettre spontanément à danser sur cette musique, c’est notre plus belle récompense !

Partager cet article

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
La Rédaction

La Rédaction

Skip to content