Photo: Jean-Claude Coutausse pour DISNEY

[Portrait] 4 questions à Valentin, opérateur-animateur attractions à temps partiel

Découvrons aujourd’hui, le portrait d’un jeune Cast Member !



 

  • Peux-tu te présenter ? (Nom, prénom, âge, études)

 

Je m‘appelle Valentin Charbonneau, j’ai 20 ans, et je suis étudiant en école des Métiers du digital à Paris.



 

  • Quel est ton statut à DLP ? (type de contrat, poste, depuis quand)

 

Depuis 2015, je suis en CDI à temps partiel en tant qu’opérateur-animateur attractions. Je ne travaille que les week-ends, 8h par jour, en parallèle de mon cursus scolaire.

 



  • Quels sont les avantages de ce contrat pour toi ?

 

Les jours travaillés sont fixes et ne coïncident pas avec mes cours. Cela me laisse donc du temps pour moi la semaine !
J’ai commencé à Disneyland Paris quand j’avais à peine 18 ans, je pense que cette expérience m’a beaucoup appris sur le travail d’équipe et sur le sens du service. Cela m’a aussi permis d’avoir un pied dans un secteur professionnel que je ne connaissais pas. Et puis Il est vrai que trouver un CDI étudiant avec une telle sécurité de l’emploi est aujourd’hui quelque chose de difficile, c’est une belle opportunité qui nous est donnée.

 



  • Pourquoi avoir choisi Disneyland Paris ?

 

Quand j’étais plus jeune, j’avais un profond attachement pour Disneyland Paris. Je suis très fier de partager la magie de notre destination avec nos visiteurs de tous âges. Je suis rattaché à l’attraction Star Wars Hyperspace Mountain, mais j’ai eu l’occasion de travailler sur Big Thunder Mountain et Star Tours, l’Aventure Continue. En grand fan de Star Wars que je suis, je replonge en enfance tous les week-ends, et porter un costume de cow-boy pour aller travailler, il n’y a qu’ici, à Disneyland Paris que l’on peut faire ça ! C’est une rupture plutôt sympathique avec ma vie étudiante de la semaine.

 









 

 

 

 

Étudiant(e)s, venez travailler à Disneyland Paris à temps partiel (week-end) !

Étudiant(e)s, vous êtes à la recherche d’un emploi à temps partiel pour financer vos études et acquérir une première expérience professionnelle ? Venez travailler dans un cadre atypique et faites rêver des millions de visiteurs venus des quatre coins du monde !


Disneyland Paris organisera des sessions de recrutement entre le 27 août et le 10 septembre pour pourvoir 300 postes en CDI temps partiel (week-end).


Comment postuler ?

Pour postuler, c’est simple ! Positionnez-vous sur une des offres d’emploi ci-dessous et postulez dès maintenant (nombre de places limité). Si votre profil correspond, vous serez présélectionné(e) pour participer à une de nos sessions de recrutement.



 



Nos Cast Members en parlent…

Diaba et Lucille, étudiantes en « CDI temps partiel » à Disneyland Paris, vous racontent leur quotidien au sein de l’entreprise. Quant à David, notre recruteur, il vous donne des conseils et des informations utiles pour bien vous préparer à cette nouvelle aventure professionnelle.



Natacha-Rafalski

Natacha Rafalski nommée Présidente de Disneyland Paris

[vc_row css=”.vc_custom_1544630157522{margin-bottom: -100px !important;}”][vc_column][vc_column_text css=”.vc_custom_1544630201584{margin-bottom: -100px !important;}”]Disneyland Paris vient d’annoncer la nomination de Natacha Rafalski au poste de Présidente, décision effective à compter d’aujourd’hui.

Natacha Rafalski a rejoint The Walt Disney Company il y a 23 ans, occupant divers postes de direction dans le monde entier. Elle est arrivée à Disneyland Paris en 2017 en tant que Vice-Présidente, Finances – CFO et depuis, outre ses missions liées au périmètre financier, elle avait étendu ses responsabilités à l’immobilier, à la transformation et aux partenariats stratégiques.[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row css=”.vc_custom_1544630129364{margin-top: 0px !important;margin-bottom: -50px !important;border-top-width: 0px !important;}”][vc_column width=”1/4″][vc_row_inner][vc_column_inner][vc_column_text css=”.vc_custom_1544632034781{margin-top: -20px !important;}”][/vc_column_text][/vc_column_inner][/vc_row_inner][/vc_column][vc_column width=”3/4″][vc_column_text css=”.vc_custom_1544632027026{margin-top: -20px !important;}”]L’annonce a été faite par Catherine Powell, qui était récemment Présidente de la destination avant d’être promue au rang de Présidente, Disney Parks, Western Region en mars 2018, supervisant ainsi Walt Disney World Resort, Disneyland Resort et Disneyland Paris.

« Disneyland Paris vit une période charnière alors que nous poursuivons la transformation de notre organisation et l’expansion de notre destination », a déclaré Catherine Powell. « Natacha s’est révélée être un leader d’exception avec une vision globale mais aussi toute la polyvalence et l’expérience requises pour perpétuer la réussite de Disneyland Paris. »

Dans le cadre de ses nouvelles fonctions, Natacha Rafalski aura pour mission de faire vivre la magie Disney pour près de 15 millions de visiteurs annuels qui franchissent les portes de Disneyland Paris, première destination touristique d’Europe et vitrine Disney sur le continent.  Elle est à la tête d’une équipe multiculturelle de 16 000 Cast Members et supervise deux parcs à thèmes, huit hôtels thémés, un parcours de golf de 27 trous, et Disney Village, zone thémée regroupant boutiques, restaurants et lieux de divertissement. Elle supervisera également l’ambitieux plan d’expansion du Parc Walt Disney Studios Park annoncé en début d’année.[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row css=”.vc_custom_1544630290766{margin-top: -100px !important;}”][vc_column][vc_column_text css=”.vc_custom_1544630372020{margin-top: -90px !important;}”]« Je suis très honorée et enthousiaste d’accéder à ces fonctions au moment où notre entreprise est en pleine transformation, » déclare Natacha Rafalski.  « La France a toujours eu une place spéciale dans mon cœur, et je suis impatiente de piloter et de faire grandir notre business alors que nous continuons à perpétuer et renforcer l’expérience promise par ce qui constitue la première destination touristique d’Europe. »

Avant de rejoindre Disneyland Paris, Natacha occupait le poste de Vice-Présidente Finances région Chine pour The Walt Disney Company à Shanghai d’octobre 2013 à octobre 2017. Au cours de cette période, elle a joué un rôle moteur dans diverses initiatives stratégiques majeures et a dirigé le travail qui continue encore de favoriser la croissance financière à long terme de la région.

Elle a débuté sa carrière à Disney en 1995 et a depuis occupé divers postes en trésorerie et en finance, jouant notamment un rôle clé dans le processus de négociation de Shanghai Disney Resort. Auparavant, elle a occupé des postes comprenant la supervision du financement d’entreprise et des projets liés à Disneyland Paris.

Natacha Rafalski a été un fervent défenseur et un leader clé de la diversité et de l’inclusion à Disneyland Paris, en créant un groupe de leadership féminin, D Elles P, et en encourageant les Cast Members à créer des groupes d’employés dédiés aux femmes. Outre les nombreuses initiatives qu’elle continue de mener pour Disneyland Paris, elle figurait parmi les lauréates 2017 de la 16e édition des Women Worth Watching® Awards de Profiles in Diversity Journal.

Natacha Rafalski est née à Montréal, au Canada et a grandi aux alentours de Paris. Elle possède un M.B.A. de Anderson Graduate School of Management de l’université de Californie à Los Angeles et un B.A. en mathématiques et économies, Phi Beta Kappa, de l’université de Californie.[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

Disneyland Paris

Entretien exclusif avec Tim Lutkin, Designer Lumières à Disneyland Paris

Ayant travaillé sur les spectacles Mickey et le Magicien et L’Alliance des Super Héros Marvel, Tim Lutkin est en charge de rendre les spectacles visuellement plus immersifs, pour proposer des expériences uniques aux visiteurs. Alors que la Saison des Super-Héros Marvel bat son plein, nous l’avons rencontré pour mieux comprendre l’envers de son travail passionnant !

Comment et pourquoi es-tu devenu concepteur lumière? Comment t’es venu cette passion ?

Très jeune, ma mère m’a raconté que chaque fois qu’elle m’emmenait au théâtre, je fixais la plate-forme d’éclairage au lieu de la scène. Dans mes premiers souvenirs, j’étais obsédé par l’éclairage et j’adorais aller au théâtre. J’ai conçu l’éclairage pour les productions de mon école et travaillé dans notre théâtre local pendant mes années au lycée. Au début de ma carrière, j’ai travaillé en tant que concepteur associé pour le concepteur d’éclairage Hugh Vanstone. Je suis extrêmement reconnaissant pour ce temps passé avec Hugh.

Comment expliques-tu ton travail et ton rôle sur un spectacle ?

Mon travail consiste essentiellement à faire en sorte que le public puisse voir tout ce qu’il est sensé voir et à diriger son attention au bon endroit. En tant que designer lumières, notre toile vierge est une salle noire et nous commençons à construire une image à partir de là. Mon rôle est de soutenir le travail des scénographes et des metteurs en scène : Construire sur leur vision. Si je comprends bien, je peux changer, pas seulement la façon dont vous voyez le spectacle, mais aussi ce que vous ressentez lorsque vous êtes dans l’espace théâtre. Du moment où vous entrez dans la salle jusqu’au moment de votre départ.

Quelles sont tes plus grandes réalisations dans ton travail ? Et pourquoi les considères-tu ainsi ?

Je suis très chanceux d’avoir reçu la plus haute distinction européenne en matière de conception d’éclairage de théâtre, le Laurence Olivier Award du Society of London Theatre. Cependant, mes plus grandes réalisations ont été de collaborer avec certains des professionnels du théâtre les plus talentueux qui travaillent aujourd’hui. Travailler avec des sociétés telles que la Royal Shakespeare Company, le National Theatre et Walt Disney Imagineering ont été les points forts de ma carrière jusqu’à présent. J’ai conçu dix spectacles dans le West End de Londres et je suis très reconnaissant des opportunités qui se sont présentées à moi.

Comment es-tu venu travailler à Disneyland Paris?

Quand j’avais quatorze ans, je voulais être un Imagineer. Au moment où je devais décider quel cursus universitaire suivre, je me suis dit qu’il était préférable de rester au Royaume-Uni et d’étudier à Londres. J’ai toujours voulu concevoir des spectacles pour Disneyland et j’en ai parlé à peu près à  toutes les personnes que j’ai rencontrées. Douze ans plus tard, mon ami et collaborateur Paul Kieve partait en voyage pour rencontrer des membres de l’équipe d’Imagineering. Il m’a demandé si j’aimerais venir aussi. Lors de notre visite à Glendale, on nous a présenté les grandes lignes du projet de Mickey et le Magicien. Peu de temps après, on nous a demandé si nous aimerions être impliqués. Bien sûr, ma réponse était oui.

Comment était-ce de travailler sur Mickey et le Magicien?

Mickey et le Magicien était vraiment un rêve devenu réalité pour moi. C’était excitant de participer à un nouveau projet pour Disney dès le tout début. J’ai adoré faire partie de l’équipe, travaillant sur les plus grandes franchises de Disney pour créer le spectacle : Cendrillon, Aladdin, le Roi Lion, La Reine des Neiges et bien sûr la vedette, Mickey Mouse.

Du point de vue de l’éclairage, peux-tu nous expliquer le concept de L’Alliance des Super Héros Marvel ?

Je voulais que l’éclairage des Super Héros Marvel ait un style fort. Je voulais que les Super Héros ressemblent à des méga stars. Pour ce faire, j’ai utilisé certaines des techniques utilisées pour l’éclairage de concert et d’arène. Nous avons utilisé des couleurs vives et des couches de faisceaux aériens pour attirer votre attention aux bons endroits. J’ai utilisé beaucoup de bassins de lumière tranchants pour placer les Super Heros quand  ils sont en solo ou en combat. Ceci, je crois, a donné au spectacle un véritable look “Marvel”. Il reproduit certaines des illustrations que l’on peut voir dans les bandes dessinées originales de Marvel.

Quel était le défi d’un tel spectacle ?

Le défi du spectacle était de savoir comment garder l’attention du public au bon endroit durant le spectacle et dans un grand espace avec beaucoup d’action très rythmée. Pour cela, nous avons utilisé un système de tracking lumière pour suivre les Super Héros sur la scène. Cela nous a permis de sélectionner n’importe quelle lumière de notre système d’éclairage et de la fixer directement sur eux.

Peux-tu nous parler de tes choix en matière de couleurs et du rôle de la couleur dans le spectacle ?

La couleur et la tonalité des éclairages de théâtre font vraiment la différence entre “regarder” le spectacle et “vivre” le spectacle. Comme je l’ai déjà mentionné, nous avons choisi d’utiliser des couleurs vives. Nous avons utilisé des cyans profonds, des rouges audacieux et des bleus / indigos puissants pour faire avancer l’histoire et donner à chaque segment un aspect unique. Nous terminons le spectacle avec l’aspect classique rouge et blanc du logo Marvel. Tous les Super Heros se trouvent dans un bassin de lumière blanche et froide, tandis que la scène est baignée dans un rouge foncé.

Y a-t-il un lien entre ton traitement de la couleur du spectacle et celui dans les films ? En d’autres termes, t’es-tu inspiré du cinéma ?

L’éclairage dans les films a tendance à être beaucoup plus subtil que l’éclairage requis pour les espaces de théâtre. Bien que nous nous soyons inspirés des films, la majeure partie de notre travail a été axée sur la manière dont nous faisons travailler les Super Héros dans un espace de théâtre et sur la façon d’exagérer le travail de lumière des films.

Comment as-tu traité chacun des héros, en couleur ?

Chacun des héros est entouré de vidéos. La plupart des choix de couleurs étaient basés sur ce que nous pouvions tirer de ce contenu. Cependant, quelques-uns des héros ont des couleurs très spécifiques qui les concernent. Les couleurs verte pour Hulk, le rouge et bleue pour Spider Man et le noir pour Black Panther sont soutenus par des faisceaux de lumière de couleur froide.

Justement, il y a beaucoup d’effets visuels et de projections dans le spectacle. Comment as-tu réussi à intégrer tous ces éléments dans ton travail et à bien les faire fonctionner ensemble ?

Nous avons travaillé en étroite collaboration avec l’équipe vidéo et les animateurs pour intégrer la vidéo dans un monde plus saturé, afin de soutenir le style d’éclairage souhaité. Nous avons également eu le privilège de travailler en étroite collaboration avec le département des effets spéciaux pour ajouter de la fumée, de la brume et du brouillard faible tout au long du spectacle.

Comment as-tu approché les cascades ?

Nous voulions que chaque combat soit impactant et lisible. Nous avons utilisé le système Zak Track pour nous concentrer sur chaque héros. Nous avons également veillé à ce que tous disposent de suffisamment de lumière pour effectuer leurs mouvements en toute sécurité.

Comment as-tu abordé les combats ? Votre traitement semble plutôt cinématographique et se concentre sur un aspect de la scène.

J’ai approché les combats comme des “gros plans” en langage cinématographique. En utilisant de la lumière pour effectuer un zoom sur l’action et assombrir le reste de la scène et des décors.

Du point de vue technique et de l’éclairage, quelles sont les caractéristiques du Studio Theater ? Était-ce amusant de travailler dans un théâtre aussi moderne?

C’était passionnant d’utiliser le système Zak Track et le nouveau système d’éclairage de Studio Theater. Ce fut une expérience passionnante et enrichissante et ça nous a ouvert de nombreuses opportunités. Concevoir ce spectacle n’aurait pas été possible avec un système d’éclairage plus élémentaire.

Peux-tu nous parler de ta collaboration avec l’équipe de Disneyland Paris ? C’était amusant ? Collaboratif ? Comment avez-vous travaillé avec le metteur en scène ?

J’aime beaucoup travailler avec l’équipe de Paris. Stephen Fritschy et son équipe d’éclairage au théâtre étaient superbes. J’ai adoré travailler avec les metteurs en scène Moira Smith et Louisa Kriouche. Ils ont travaillé sur les Super Héros avec brio et ont fourni une direction très claire à la production.

Y a-t-il d’autres aspects de la production que tu voudrais évoquer ?

Je voudrais remercier Metin Cig pour sa brillante collaboration et son aide à la création d’effets de fumée et de brume pour le spectacle. Sans son dévouement pour le spectacle et les parcs en général, je n’aurais pas pu créer le genre d’effets lumineux dont le spectacle avait besoin. Je tiens également à remercier Céline Tamaillon d’avoir été une brillante leader qui a permis de délivrer un superbe spectacle pour les Parcs Disney.

De ton point de vue, ce genre de spectacle est-il très différent d’une comédie musicale du West End ?

Bien que notre spectacle soit dans un parc à thème, il s’appuie sur les mêmes dispositifs émotionnels que nous utilisons à West End et Broadway. À bien des égards, il offre plus de puissance et de magie que les spectacles du West End. Il existe de nombreuses restrictions budgétaires et d’espace à l’intérieur des anciens bâtiments victoriens où se déroulent les spectacles de West End.

Pour L’Alliance des Super Héros Marvel, il y avait une première version du spectacle l’année dernière. Comment c’est d’intervenir dans une production préexistante ? Fallait-il tout reprendre à zéro ?

Entrer dans une production tardivement est parfois une tâche décourageante et légèrement effrayante. Mais avec ce spectacle, je me sentais confiant de pouvoir lui donner une nouvelle vie et ma passion pour les Parcs Disney et mon expérience antérieure à Disneyland Paris m’ont donné la confiance nécessaire pour assumer le rôle.

Il semble que tu ais encore d’autres projets en préparation avec Disneyland Paris. Peux-tu nous en dire un peu plus ?

Art of Animation sera transformé en «Animation Celebration» et ce sera une belle expérience immersive pour les invités. Vous en saurez plus très bientôt!

Je me sens très privilégié de travailler à Disneyland Paris et ai adoré travailler avec les équipes ici. Comme je l’ai dit plus tôt, c’est un rêve devenu réalité.

Merci Tim ![/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_single_image image=”13397″ img_size=”medium” alignment=”center”][/vc_column][/vc_row]

Steve Sidwell, arrangeur musical

LE ROI LION ET LES RYTHMES DE LA TERRE: Interview avec l’arrangeur musical du spectacle Steve Sidwell

Nous poursuivons notre découverte de la toute nouvelle production de Frontierland Theater, Le Roi Lion et les Rythmes de la Terre, en compagnie cette fois de l’arrangeur et chef d’orchestre Steve Sidwell, qui nous en dit plus sur la musique du spectacle.

Comment avez-vous abordé Le Roi Lion et les Rythmes de la Terre ?

Pour ce spectacle, nous avons essayé de développer de nouvelles idées, ce qui est toujours difficile quand vous travaillez sur une histoire aussi célèbre. Elle a été traitée avec succès sous des formes très variées, ce qui rend les choses plus compliquées. Mais Disney sait très bien faire collaborer des créatifs pour donner un nouveau souffle à ses histoires. Et, de fait, les concepts et les maquettes de ce spectacle ont énormément inspiré la musique.

Avec une bande originale aussi célèbre, comment avez-vous trouvé l’équilibre entre le respect de cet héritage musical et le fait d’apporter un regard neuf ?

Ce fut un véritable défi. Il est toujours très délicat de changer quelque chose sur une œuvre aussi emblématique. L’équilibre est difficile à trouver. Cela fait 25 ans maintenant que Le Roi Lion est sorti sur les écrans. C’est devenu un classique intemporel, mais en même temps, nous avions envie de l’envisager avec un regard nouveau. Le décor de notre spectacle étant basé sur des instruments de musique, ce fut un élément-clef de notre approche. Nous avons pris quelques risques, mais toujours avec un immense respect de l’œuvre originale. De plus, notre spectacle ne dure qu’une demi-heure et se joue dans un contexte très particulier : nos spectateurs sont en même temps les visiteurs d’un parc à thème avec ses multiples attractions, et ils essaient de faire un maximum de choses durant leur journée dans le Parc. Il fallait donc leur proposer une expérience particulièrement enthousiasmante. Pour ce faire, j’ai fait en sorte de conserver une grande énergie tout le long du spectacle, tout en ménageant des moments plus calmes avec les balades, de sorte qu’enfants et adultes puissent chacun y prendre plaisir.

Comment la musique s’intègre-t-elle dans ce spectacle ?

D’un point de vue général, la musique est un art basé sur la collaboration. Dans une production live, il y a toujours l’aspect visuel, et en plus de la technologie, il y a la danse, la mise en scène, le chant et les costumes, qui créent tous ensemble une atmosphère. Je m’inspire beaucoup de tous ces éléments. Dans Le Roi Lion et les Rythmes de la Terre, la musique joue un rôle essentiel. Quand vous écrivez pour un spectacle comme celui-ci, vous devez avoir conscience que la musique accompagne une performance : les chanteurs, les acrobates et les danseurs, avec cette chorégraphie aérienne superbe. Tout a permis de créer une musique vraiment unique, dont l’originalité a été saluée par les équipes de Disneyland Paris. C’est le plus beau compliment qu’on pouvait me faire.

A partir de quel matériel avez-vous travaillé ?

Nous avons utilisé des éléments du classique de l’animation ainsi que de la comédie musicale, que ce soit l’éblouissante partition instrumentale de Hans Zimmer, notamment pour la scène du combat final, ou les chansons d’Elton John et de Lebo M. Pour l’attaque des gnous et le combat final, j’ai eu accès aux partitions d’orchestre du film. Cela m’a permis d’étudier très précisément ce qui avait été fait pour le film, et j’ai essayé de recréer la même atmosphère, tout en ajoutant quelques nouveautés. Et pour les chansons, dans la mesure où elles ont dû être coupées afin de rentrer dans notre format, je suis plutôt parti de zéro. Cela m’a permis de développer un concept différent, unique. J’ai essayé de les rendre exaltantes, modernes et originales, tout en préservant leurs influences africaines.

A quel type d’orchestre avez-vous fait appel ?

A un orchestre traditionnel, sauf pour ce qui est des percussions. J’ai eu la chance d’avoir à ma disposition un grand orchestre symphonique, un big band et une énorme section rythmique. Nous avions des djembés, des tamas ou « tambours parlants » originaires d’Afrique de l’Ouest, des kalimbas ou « pianos à pouces » originaires de l’Afrique subsaharienne, une kora, un instrument du Mali, des congas et des bongos. Nous avons utilisé autant d’instruments africains que possible. C’était impressionnant de voir tous ces instruments réunis lors de l’enregistrement aux fameux Angel Recording Studios de Londres. Extraordinaire ! J’ai beaucoup appris à cette occasion. Travaillant entre Paris et Londres, j’ai eu l’occasion de rencontrer bon nombre d’experts car les percussions africaines sont vraiment une affaire de spécialiste. Pour les scènes de combat et des gnous, nous avions aussi un grand chœur typique de Hollywood qui chantait en latin, et un chœur Gospel qui chantait en Swahili. Nous avions même un spécialiste de cette langue avec nous pour nous assurer de la prononciation. Les meilleures conditions étaient réunies.

Comment avez-vous pris en compte la dimension “live” du spectacle?

C’est quelque chose que j’ai fait à de nombreuses reprises. Bien sûr, le spectacle dispose d’une bande-son, mais je ne voulais pas que les spectateurs en aient conscience. Je voulais que tous les éléments musicaux se fondent les uns dans les autres. La musique enregistrée a été conçue de telle sorte qu’elle laisse un espace aux chanteurs live. Nous avons également pris en compte le système audio unique de notre théâtre, qui a grandement influencé la manière dont nous avons enregistré et mixé la musique. De fait, chaque personne du public pourra profiter d’une stéréo parfaite. Où que vous soyez assis, vous serez entouré de toutes parts par la musique.

Dans ce spectacle, ce sont les chansons qui racontent l’histoire, et non pas les dialogues. 

Beaucoup de choses ont dû être retravaillées pour s’adapter au format du spectacle. C’est une des raisons pour lesquelles il n’y a pas de dialogues. C’est à la musique de remplir ce rôle. C’est une façon de faire que je connais bien. D’autant plus agréable que le scénario est écrit avec talent et précision.

A vous entendre, Le Roi Lion et les Rythmes de la Terre fut une expérience aussi artistique qu’émotionnelle.

C’est ma raison d’être : faire de la musique pour partager des émotions. Et sur Le Roi Lion et les Rythmes de la Terre, ce ne fut pas difficile car c’est un spectacle tellement magnifique, tant du point de vue de l’écriture que de la mise en scène. Les émotions sont venues naturellement. J’ai juste eu à gérer les tensions et les détentes. Les équipes de Disneyland Paris sont tellement talentueuses ; c’est une joie de travailler avec elles. Elles m’ont guidé très facilement dans la bonne direction. Je n’en suis que plus impatient de découvrir les réactions du public !

LE ROI LION ET LES RYTHMES DE LA TERRE: Interview avec le metteur en scène du spectacle Christophe Leclercq

Entretien avec Christophe Leclercq, metteur en scène du spectacle « Le Roi Lion et les Rythmes de la terre ».

A quand remontent les origines du projet ?

La décision de lancer la production d’un tout nouveau spectacle autour du Roi Lion remonte à plus de deux ans et demi. A partir de là, tout s’est mis en place très rapidement et j’ai été désigné pour mettre en scène cette nouvelle production.

Comment avez-vous élaboré le concept du spectacle ?

Les premières consignes qui m’ont été données étaient de faire quelque chose de complètement différent des productions réalisées dans les parcs Disney auparavant. A partir de là, je me suis posé beaucoup de questions. J’ai trouvé des « fan-arts » qui imaginaient justement les personnages du Roi Lion sous forme humaine. Cela nous a beaucoup inspiré. Au final, Le Roi Lion et les Rythmes de la Terre est un spectacle inédit basé sur l’histoire du Roi Lion, comme si une tribu avait décidé de mettre cette légende en scène et en musique.

Et cette histoire se raconte en chansons.

Tout à fait. En raison du caractère multiculturel de notre public, nous avons préféré ne pas utiliser de dialogues. Ce sont les chansons qui racontent l’histoire. Nous avons respecté scrupuleusement l’ordre du dessin-animé. Nous avons également eu la chance de pouvoir ajouter plusieurs titres emblématiques de la comédie musicale.

Ce spectacle s’intitule Le Roi Lion et les Rythmes de la Terre. Comment avez-vous traité cette dimension rythmique ?

Notre spectacle est vraiment basé sur l’aspect rythmique. Avec notre arrangeur Steve Sidwell, nous avons souhaité mettre les traditions africaines à l’honneur, tout en leur apportant une touche de modernité à travers de nouveaux rythmes et de nouveaux tempos, mais toujours dans le plus grand respect. Cette dimension a non seulement inspiré la musique du spectacle, mais également notre décor, qui se compose de djembés sur lesquels les personnages vont évoluer. Tous ces instruments de percussions imbriqués les uns dans les autres créent un espace scénique incroyable sur plusieurs niveaux, ce qui offre beaucoup de possibilités sur le plan de la mise en scène.

Comment avez-vous exploité ces différentes zones en fonction de chaque chanson ?

Avec Frontierland Theater, nous avons la chance d’avoir un vrai théâtre, avec une vraie boîte noire, c’est-à-dire un espace de représentation fermé, avec tout ce que cela permet en termes d’immersion et de traitement de la lumière. Grâce à nos nouveaux équipements, je peux concentrer la lumière sur différentes zones de la scène et faire de chaque numéro une sorte de vignette, comme dans un storyboard, que je répartis à travers tout l’espace. On allume une plateforme et on en éteint une autre pour lancer un nouveau numéro. Cela permet de ménager bon nombre de surprises.

Vous exploitez vraiment tout l’espace !

En effet. Il y a certes des artistes sur scène à des hauteurs différentes, mais le décor évolue également au cours du spectacle : il tourne, il bascule et vous réserve quelques surprises !

Et puis, il y a toute la dimension aérienne. Beaucoup de choses se passent en l’air. Il faut dire que nous avons installé dans les cintres pas moins de 7 machines de vol pour les acrobates, ce qui veut dire que durant les 30 minutes que dure le spectacle, ils touchent très peu le sol !

Pouvez-vous nous présenter votre équipe créative ?

J’avais déjà travaillé avec Bradley Kaye, Principal Art Director pour Walt Disney Parks and Resorts, sur la Jedi Training Academy, et nous nous sommes dits que ce serait la bonne personne pour créer le décor notre nouveau spectacle. Pour les costumes, nous nous sommes tournés vers Mirena Rada, une designer bien connue dans le milieu des comédies musicales et des Parcs Disney, notamment Tokyo Disneyland, et qui a déjà collaboré avec nous sur l’événement FanDaze. Pour les arrangements musicaux, nous avons fait appel à Steve Sidwell, qui avait déjà signé ceux de La Parade des Rêves Disney, et pour les chorégraphies, Cathy Ematchoua nous a apporté son style inimitable. Pour les lumières, nous avons sollicité Pierre Leprou pour apporter un regard neuf. Quant au son, on le doit à John Moine de Russi, dit « Papa John ». Il a proposé un tout nouveau système de diffusion audio pour le Frontierland Theater offrant une expérience totalement immersive.

Comment avez-vous constitué votre « tribu », le cast du spectacle ?

En ce qui concerne les chanteurs, les castings ont commencé il y a plus d’un an. Nous avons auditionné à Londres et à Paris, comme nous le faisons souvent. Nous avons reçu des gens qui ont travaillé sur The Lion King dans le West End, d’autres sur la version de Mogador ou encore sur d’autres comédies musicales comme Motown. Nous avons donc un panel d’artistes éblouissants et expérimentés, des gens avec du métier et beaucoup de talent. Pour les acrobates, nous avons auditionné dans un gymnase tout près de Disneyland Paris en nous focalisant sur des profils issus du monde de la gymnastique. Une centaine de gymnastes se sont présentés et nous en avons gardé 18. Parmi eux certains viennent de grandes maisons comme Cirque du Soleil, du spectacle The House of Dancing Water à Macao ou encore de spectacles aériens sur Paris. Les danseurs ont été les derniers à être auditionnés. Certains d’entre eux avaient également fait Mogador et se retrouvent aujourd’hui avec d’autres artistes qu’ils ont connus il y a des années sur d’autres productions liées au Roi Lion. En tout, notre Cast regroupe pas moins de 9 nationalités !

Pouvez-vous nous parler de la conception des costumes ?

Les costumes sont très importants dans notre spectacle. Ils sont là pour évoquer les personnages du film à travers toutes sortes de références, notamment au niveau des codes couleurs des animaux. Prenez Rafiki. C’est un mandrill, reconnaissable à son museau très coloré, bleu, rouge, blanc, et l’on retrouve les mêmes couleurs dans son costume. Au final, ce sont 400 costumes qui ont été fabriqués pour un cast de 70 personnes.

Suivant les différentes mises en scène du Roi Lion à travers le monde, le personnage qui change le plus est sans doute Rafiki. Comment l’avez-vous abordé ?

Dans le dessin-animé, c’est un singe mâle, ce qui fait que la personne qui chante « Circle of Life » est une sorte de voix off indépendante. Pour la comédie musicale, ils se sont basés sur la voix de cette chanson pour faire de Rafiki un personnage féminin. Quitte à faire quelque chose de différent, je me suis dit que notre Rafiki pourrait être un chanteur. Au final, cela donne une autre dimension au personnage. Il devient une sorte de chamane, qui conduit le spectacle et assure les transitions entre les numéros.

Timon et Pumbaa sont aussi difficiles à représenter sur le plan scénique. Comment les avez-vous envisagés ?

Pour rentrer dans le concept du spectacle, il fallait également les humaniser. Je me suis donc replongé dans le dessin-animé et en voyant ce freluquet de suricate et ce phacochère bedonnant, j’ai tout de suite pensé à Laurel et Hardy. C’est ainsi que le costume du personnage qui joue Timon est une sorte de queue de pie mais qui se termine en forme de queue de suricate. Il a également de grandes chaussures de clown qui rappellent les pattes des suricates. Et pour ce qui est du casting, nous nous sommes tournés vers des comédiens aux allures totalement opposées.

C’est aussi cette originalité qui fait la richesse des spectacles de Disneyland Paris. On se souvient encore de La Forêt de l’Enchantement : Une aventure musicale Disney, que vous avez aussi mis en scène, avec son concept totalement inédit.

C’est à chaque fois un véritable défi ! Mais je crois que c’est aussi notre rôle de proposer au public des concepts originaux et de l’ouvrir à d’autres formes de spectacle. En se basant toujours sur des histoires Disney.

Au final, l’émotion est toujours là et bien là !

La musique est primordiale dans ce spectacle. Il y a bien sûr la richesse du matériel original, mais également la force de cette nouvelle version. Il y a aussi ce décor saisissant. Et puis, tout le côté « live » du spectacle : les chants, les chorégraphies, les acrobaties aériennes. Tout ce côté humain qui touche en plein cœur. C’est mon rôle de mettre tous ces artistes en harmonie pour créer des émotions. D’autant plus que nous inaugurons un nouveau théâtre, et pour le faire, je ne pouvais rêver de meilleure histoire que Le Roi Lion, avec sa puissance et sa spiritualité. Nous sommes les premiers à habiter ce lieu. C’est à nous de le faire résonner de nos voix et de lui donner son âme !

4

THE WALT DISNEY LEGACY AWARD A DISNEYLAND PARIS

[vc_row][vc_column][vc_column_text]For the fifth edition of The Walt Disney Legacy Award, Disney Parks, Experiences and Consumer Products awards the cast members who go above and beyond to create the magic of Disney with the most important distinction in their careers.

Each cast member, crew member or Imagineer is unique and strives to provide guests with the best possible experience. However, some of them put forth their very best for our guests, their fellow cast and the company as a whole. For these exceptional individuals, Disney Parks, Experiences and Products has reserved its highest honor: The Walt Disney Legacy Award.

Inspired by the tremendous legacy Walt Disney left at the company, this global recognition program is dedicated to cast, crew and Imagineers worldwide who go above and beyond every day. Any employee with more than two continuous years of service is eligible and can be nominated by his or her peers. “No one is better placed than cast members to evaluate their colleagues’ talents! We owe them for identifying and giving these exceptional persons an opportunity to receive The Walt Disney Legacy Award,” Daniel Dreux, Vice President Human Resources at Disneyland Paris, declared.

It is Disney Parks, Experiences and Consumer Products’ highest honor and recognizes individuals within the organization who excel in the criteria of Dream, Create and Inspire.

  • Make dreams come true by enhancing the Disney experience by going above and beyond every day.
  • Create new and efficient ways to improve the work environment to maintain the quality of the Disney brand.
  • Inspire others by being inclusive, supportive and positive.

This year, among more than a thousand nominations in our resort, 39 Disneyland Paris cast members were awarded by a jury with the most prestigious award of their careers. They were given the iconic blue name-tag, a symbol of their excellency, and attended an evening gala in their honor on September 12th, 2019.

The Walt Disney Legacy Award is one of many distinctions that rewards cast members for their performance, engagement, fidelity or excellence. For instance, the Disney Heroes Award is a global program awarded to cast members whom, thanks to their security training or first aid skills, have contributed to saving a life or preventing serious injuries. The award is signed personally by Bob Iger, CEO of The Walt Disney Company.

Take a look at The Walt Disney Legacy Award winners’ reactions to the announcement.[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][TS-VCSC-Youtube content_youtube=”https://youtu.be/uw9rmY0Pe14″][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text]

Learn more about four recipients of The Walt Disney Legacy Award 2019

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width=”1/2″][vc_single_image image=”13759″ img_size=”400 x 400″ css=”.vc_custom_1571318211932{margin-right: 25px !important;margin-bottom: 0px !important;border-bottom-width: 0px !important;padding-bottom: 0px !important;}”][/vc_column][vc_column width=”1/2″][vc_column_text css=”.vc_custom_1571319266399{margin-bottom: 0px !important;margin-left: -25px !important;border-bottom-width: 0px !important;padding-bottom: 0px !important;}”]

Alexandre Bac, Fire & Rescue 

 

How do you create magic, inspire and make dreams come true for those around you?

I’d like to start by saying something about my temperament and character. I strive to always be in a good mood and with a smile on my face. I think of myself as a pleasant person and I endeavor to support my colleagues. Also, I have been working with my department for several years and have created technical and operational documentation that anyone can use as a resource. I always try to find new ideas and inspiration, to help and facilitate my colleagues’ work.

What does it mean for you to be recognized with this award?

This is the highest honor for a Cast Member. For me, it’s a privilege and an immense pride to be an award winner, especially being the first from Fire & Rescue to receive it.[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text css=”.vc_custom_1571318268083{margin-top: 0px !important;margin-right: 0px !important;margin-bottom: 0px !important;margin-left: 0px !important;border-top-width: 0px !important;border-right-width: 0px !important;border-bottom-width: 0px !important;border-left-width: 0px !important;padding-top: 0px !important;padding-right: 0px !important;padding-bottom: 0px !important;padding-left: 0px !important;}”]What was your experience of the ceremony?

I was honored to attend The Walt Disney Legacy Award ceremony. It was a magical evening, full of surprises from start to finish, not to mention the special attention I received for my birthday. I could see how important this award is. It is with a lot of pride that I was able, together with my wife, to represent my division and share a privileged moment with Éric Marion (Vice President, Security/Fire/Health Operations) and David Nait (Manager). It was an exceptional and unique moment that will remain a highlight in my career. I would also like to thank all those who were involved, in some way or another, in the organization of this evening.[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width=”1/2″][vc_column_text css=”.vc_custom_1571319274885{margin-top: 50px !important;margin-right: -25px !important;margin-bottom: 0px !important;border-bottom-width: 0px !important;padding-bottom: 0px !important;}”]

Claire Jenkins, Project Manager & Disneyland Paris official female Voice for announcements

 

How do you create magic, inspire and make dreams come true for those around you?

It’s not something that I was aware of. I was indeed quite moved to know that some people could think of me that way. In any case, I’ve always had a clear vision of my progress at Disneyland Paris. I’ve never lost track of where I come from (I started off with a 16-hour contract in attractions, then a fixed-term contract that changed into a permanent contract). I’ve always been driven by the Disney values and it’s something that has always resonated with me. For many years, I had the chance to rub shoulders with Roy Disney, who was a model and a true source of inspiration. As soon as I was told that I was receiving this award, I obviously thought of him and my first days with the company.[/vc_column_text][/vc_column][vc_column width=”1/2″][vc_single_image image=”13760″ img_size=”400 x 400″ css=”.vc_custom_1571318321511{margin-top: 50px !important;margin-bottom: 0px !important;margin-left: -25px !important;border-bottom-width: 0px !important;padding-bottom: 0px !important;}”][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text css=”.vc_custom_1571318403227{margin-top: 0px !important;margin-right: 0px !important;margin-bottom: 0px !important;margin-left: 0px !important;border-top-width: 0px !important;border-right-width: 0px !important;border-bottom-width: 0px !important;border-left-width: 0px !important;padding-top: 0px !important;padding-right: 0px !important;padding-bottom: 0px !important;padding-left: 0px !important;}”]What does it mean for you to be recognized with this award?

I’m very proud, but it’s also a real responsibility. I received it with great humility because my journey has been shaped by all the people I have met so far and the things I have learnt from them. I always endeavor to listen to my colleagues, regardless of the relationship or the person to whom I’m talking. We are all Cast Members. With this award, we cannot disappoint our colleagues; we have to be worthy of this recognition every day. It was something unconscious before, but now we must carry it knowingly and make sure that we always represent these values.

What was your experience of the ceremony?

Once again, I was quite moved and a bit shaken: I am used to being involved in the organization of this type of events, but, for once, they made it a point of honor for me not to work on it. I was lost at first, but, in the end, it was very nice. Through my job, I was aware of the many elements that make up such a magical evening, but I let myself be carried along and amazed by this magnificent evening we were given. Everything was perfect, from the moment we arrived at the hotel until our departure, and all colleagues involved were so charming and caring. It was really touching. All the people I have met since that night tell me that they are happy for me. It’s one of those magical moments that only Disney knows how to create.[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width=”1/2″][vc_single_image image=”13761″ img_size=”400 x 400″ css=”.vc_custom_1571318437618{margin-top: 50px !important;margin-right: -25px !important;margin-bottom: 0px !important;border-bottom-width: 0px !important;padding-bottom: 0px !important;}”][/vc_column][vc_column width=”1/2″][vc_column_text css=”.vc_custom_1571319285756{margin-top: 50px !important;margin-bottom: 0px !important;margin-left: -25px !important;border-bottom-width: 0px !important;padding-bottom: 0px !important;}”]

Olivier Breton, Park Operations Assistant

 

How do you create magic, inspire and make dreams come true for those around you?

Before I joined Disneyland, I worked on the integration of disabled children into the mainstream environment. I kept the habit of turning every constraint into an opportunity. So, from the moment that I became a Cast Member, it was instinctive for me to care about the well-being of my colleagues so that they can offer the best quality of service to our guests. I still remember my child-like reaction when I came to visit Disneyland for the first time. And it is important for me to convey these feelings and emotions to our guests every day.[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text css=”.vc_custom_1571318503006{margin-top: 0px !important;margin-right: 0px !important;margin-bottom: 0px !important;margin-left: 0px !important;border-top-width: 0px !important;border-right-width: 0px !important;border-bottom-width: 0px !important;border-left-width: 0px !important;padding-top: 0px !important;padding-right: 0px !important;padding-bottom: 0px !important;padding-left: 0px !important;}”]What does it mean for you to be recognized with this award?

Walt Disney was a visionary who never took his position for granted and always sought to innovate and create happiness for all generations. To be nominated by my colleagues and have my work recognized is a great pride but also a responsibility as I must continue to share this heritage with the other Cast Members around me.

What was your experience of the ceremony?

The evening was exceptional. We were able to experience an event that brings together what our company does best in terms of hospitality, catering, entertainment and magic. I had the pleasure of being able to share this moment with my mother, who passed on her values of courage and work to me.[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width=”1/2″][vc_column_text css=”.vc_custom_1571319294995{margin-top: 50px !important;margin-right: -25px !important;margin-bottom: 0px !important;border-bottom-width: 0px !important;padding-bottom: 0px !important;}”]

Jens Byl, Digital Project Assistant

 

How do you create magic, inspire and make dreams come true for those around you?

When I was a Character Attendant, I always made sure that, after meeting a Character, our guests would continue their journey in the park with a bigger smile than before. I always try to exceed expectations. This is what creates magic for me! In doing so, I hope the Cast Members around me can be inspired. I try to show them how happy we can make our guests, sometimes by doing the simplest things. Our mission is to ensure that guests and Cast Members alike continue to dream. No dream is too big and Walt Disney was the one who proved that big dreams lead to incredible things.[/vc_column_text][/vc_column][vc_column width=”1/2″][vc_single_image image=”13762″ img_size=”400 x 400″ css=”.vc_custom_1571318677893{margin-top: 50px !important;margin-bottom: 0px !important;margin-left: -25px !important;border-bottom-width: 0px !important;padding-bottom: 0px !important;}”][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text css=”.vc_custom_1571318718535{margin-top: 0px !important;margin-right: 0px !important;margin-bottom: 0px !important;margin-left: 0px !important;border-top-width: 0px !important;border-right-width: 0px !important;border-bottom-width: 0px !important;border-left-width: 0px !important;padding-top: 0px !important;padding-right: 0px !important;padding-bottom: 0px !important;padding-left: 0px !important;}”]What does it mean for you to be recognized with this award?

The simple fact of being mentioned in the same sentence as Walt Disney is an honor. I can’t believe how lucky I am to be perceived as a person who continues to live by Walt Disney’s criteria: Dream, Create and Inspire. I can never be grateful enough to all those who believe in me.

What was your experience of the ceremony?

The ceremony was of course very emotional, and it made me so proud to work at Disneyland Paris. I decided to invite my mother to the event because it’s thanks to her that I fell in love with Disney, especially Disneyland Paris. I enjoyed seeing my mother rediscovering the Park from a completely different angle and hearing everyone say that she should be proud of me – certainly one of the best moments of my Disney career.[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

serviceawards2019

Disneyland Paris met à l’honneur l’ancienneté de ses Cast Members lors des Service Awards 2019

[vc_row][vc_column][vc_column_text]Lors des Service Awards 2019, les 20 et 21 novembre, Disneyland Paris met à l’honneur les Cast Members fêtant 10, 15, 20, 25 ou 30 ans d’ancienneté au sein de l’entreprise.

“Vous pouvez imaginer, créer et construire l’endroit le plus merveilleux de la terre, mais il faudra toujours des hommes et des femmes pour faire du rêve une réalité.” Pour Walt Disney, Disneyland Resort, en Californie, n’aurait jamais pu exister sans le soutien des Cast Members.

Aujourd’hui, cette tradition de reconnaissance se perpétue dans tous les secteurs de The Walt Disney Company lors d’une soirée unique et conviviale organisée en l’honneur de nos Cast Members et de leur fidélité de service.

Afin de symboliser chacune des étapes de leur carrière au sein de notre groupe, ces derniers reçoivent une statuette en bronze (sculptée à la main) en fonction de leurs années d’ancienneté. Les Cast Members qui célèbrent leur première et cinquième année dans l’entreprise sont également intégrés au programme Service Award et reçoivent un pin’s à ajouter sur leur name tag.

Cette année, 1 346 Cast Members de Disneyland Paris ont célébré leurs 10, 15, 20, 25 ou 30 ans au sein de l’entreprise lors de fantastiques soirées de gala, les 20 et 21 novembre 2019.[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text css=”.vc_custom_1574958172266{margin-top: -50px !important;margin-bottom: -20px !important;}”]

Allez à la rencontre de deux Cast Members qui ont célébré leurs années d’ancienneté au sein de Disneyland Paris lors des Service Awards 2019

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text css=”.vc_custom_1574958300255{margin-bottom: -20px !important;}”]Veronica Esteve Lucas a débuté sa carrière à Disneyland Paris il y a 10 ans. Originaire d’Espagne, Veronica a occupé différents postes au sein de l’entreprise. Elle a notamment travaillé dans les divisions Spectacle, Boutique, Billetterie et Parc Opérations.  [/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_single_image image=”13869″ img_size=”medium” css=”.vc_custom_1574960329845{margin-top: -50px !important;margin-bottom: -10px !important;}”][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text]
Depuis combien de temps fais-tu partie de Disneyland Paris ? 

J’ai débuté ma carrière au sein de Disneyland Paris en mars 2009 avec un CDD au Parc Walt Disney Studios. 

Qu’aimes-tu le plus dans ton travail ? 

Ce que j’apprécie le plus, c’est soutenir les Cast Members au quotidien mais également inspirer l’esprit d’équipe qui nous permet ensemble de créer une merveilleuse expérience pour nos visiteurs. En tant que Team Leader, je suis en permanence sur le terrain pour accompagner nos équipes et rester attentifs aux interventions nécessaires pour améliorer les performances et obtenir de meilleurs résultats. Cet état d’esprit permet d’optimiser l’expérience des visiteurs. C’est également important de collaborer et de challenger nos partenaires pour atteindre nos objectifs de manière efficace.  

Qu’est-ce que cette statuette de bronze représente pour toi ? 

Je suis contente de participer avec mes pairs à cette reconnaissance de notre investissement. Ces 10 années de rencontres et d’expériences différentes m’ont permis d’évoluer. Je suis heureuse de participer et de célébrer cet événement. [/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text css=”.vc_custom_1574958485894{margin-top: -70px !important;margin-bottom: -50px !important;}”]


[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text css=”.vc_custom_1574958350572{margin-bottom: -20px !important;}”]Ernest Straba, originaire des DOMTOM, a commencé sa carrière à Disneyland Paris avant même l’ouverture du premier parc. Sa carrière exceptionnelle s’étend sur trois décennies ! Découvrez son parcours unique au sein de la division Support Technique ci-dessous.  [/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_single_image image=”13864″ img_size=”medium” css=”.vc_custom_1574958380420{margin-top: -50px !important;margin-bottom: -10px !important;}”][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text]
Depuis combien de temps fais-tu partie de Disneyland Paris ? 

Je travaille au sein de Disneyland Paris depuis le 1er avril 1989 donc 30 ans. J’ai commencé en tant que Team Leader au sein de l’équipe Propreté. J’ai depuis exercé de nombreux métiers à travers la destination. 

Qu’aimes-tu le plus dans ton travail ? 

Je suis en charge des montages et des démontages pour des évènements qui se déroulent à travers la destination. Ceci me donne la possibilité de découvrir au quotidien la diversité des tâches qui s’offrent à nous en tant que Cast Members. Ma mission me permet non seulement d’avoir une visibilité sur les coulisses et de voir la magie qui s’y trouve, mais également de rencontrer de nombreuses personnes lors de ces événements, de discuter et d’apprendre au quotidien. 

Qu’est-ce que cette statuette de bronze représente pour toi ? 

Cela signifie pour moi la reconnaissance des années passées dans l’entreprise. C’est le jour où, en tant que Cast Members, nous sommes mis sous le feu des projecteurs. C’est notre soirée. [/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

Costumes-Operationnels

Les secrets de Disneyland Paris : au cœur de l’Atelier Couture

Mickey à l'Atelier de Couture

L’art du costume à Disneyland Paris, c’est avant tout une équipe de près de 100 personnes dédiée à la création des tenues portées par Mickey, Minnie, Donald, Daisy et leurs amis mais aussi les danseurs des spectacles, les performers des parades et bien sûr tous les Cast Members des attractions, boutiques, restaurants et Hotels et Resorts Disney.

Un grand nombre de métiers se cache derrière la conception d’un costume, qu’il soit destiné pour la scène ou pour les professions opérationnelles. D’un côté, l’équipe « Design » – qui imagine et dessine les créations – est composée de costume designers, costumiers, leurs assistants, graphistes mais aussi d’une équipe spécialiste de la création en cosmétologie. De l’autre, l’Atelier Couture – là où la production des concepts prend vie – est quant à lui composé d’une cinquantaine de couturiers, modistes, modélistes, tailleurs, et même d’une perruquière ! C’est donc une véritable multitude de talents, tous maîtres de la précision et du détail qui œuvre à la création de chacun des costumes que les visiteurs de Disneyland Paris peuvent admirer au quotidien.

Vignette Atelier Couture

Bienvenue au cœur de l’Atelier Couture 

Ce grand atelier fait évidemment rêver petits et grands, amoureux du spectacle, aventuriers des attractions et passionnés de couture, comme Chantal Thomass. Lors de sa dernière visite pendant le Noël Enchanté Disney, la célèbre créatrice de mode française avait fait part de son plus grand souhait : découvrir l’Atelier Couture de Disneyland Paris et pouvoir échanger avec les équipes qui œuvrent au quotidien à la création de ces plus belles parures. Un beau rêve comme la Marraine Fée de Cendrillon aime exaucer !

Regardez sans plus attendre ce reportage au cœur des coulisses de Disneyland Paris avec Chantal Thomass et les équipes de l’Atelier Couture :

Les chiffres incroyables des costumes à Disneyland Paris

Pour vous permettre de briller auprès de votre famille et de vos amis lors de votre prochaine visite à Disneyland Paris, on vous livre aujourd’hui une myriade d’informations qui feront de vous un incollable des costumes Disney.

  • On estime à plus de 200 le nombre de costumes dont dispose Mickey. Spectacles, parades, événements saisonniers ou soirées exceptionnelles… Toutes les occasions offrent l’opportunité à Mickey de porter un costume tout particulier. Il n’est évidemment pas la seule star à posséder un immense dressing. Imaginez le nombre de costumes dont regorgent les coulisses de Disneyland Paris !

Mickey à l'Atelier de Couture

  • Environ 60 000 pièces de costumes de scène sont utilisées pour les spectacles de Disneyland Paris.
  • Minnie aussi dispose d’une incroyable garde-robe avec pas moins de 150 tenues créées spécialement pour elle. Printemps, hiver russe, parisienne, sportive ou encore haute couture avec une robe créée par Alber Elbaz en 2013… La souris qui est une véritable icone de mode peut se changer au grès de ses envies.

  • Un spectacle comme Le Roi Lion et les Rythmes de la Terre a nécessité la création de plus de 400 costumes sur une période de 2 ans. Pour aller encore plus loin dans les détails, on parle de 30 designs de costumes, 50 journées d’essayages et d’ajustements, 1876 pièces de costumes, 2541 mètres de tissu sublimé et 112 paires de chaussures sur-mesure !

Spectacle "Le Roi Lion et les Rythmes de la Terre"

  • Pour la réalisation du spectacle Le Rythme de la Jungle, les équipes créatives ont réalisé un voyage au Rajasthan, en Inde, pour découvrir les bijoux et costumes traditionnels afin de rendre le spectacle d’autant plus immersif. Le spectacle a nécessité pas moins de 46 designs différents et dispose d’une parure de 2000 pièces de bijoux venues directement du Rajasthan.

Spectacle "Le Rythme de la Jungle"

  • Le spectacle Timon’s Matadance créé lui aussi pour Le Festival du Roi Lion et de la Jungle, a nécessité 4500 perles peinte et dispose de 859 pièces de costumes.
  • La Parade de Noël Disney a été conçue avec 51 designs et 5025 pièces de costumes pour défiler avec 98 artistes et Personnages Disney.

Mickey et Minnie sur la Parade de Noël Disney

  • Le spectacle Mickey et le Big Band de Noël a nécessité la création de 31 designs et 2145 pièces de costumes.

Mickey et le Big Band de Noël

  • 29 000 mètres de tissu ont été commandés par les équipes en 2019.
  • Enfin, pour la partie opérationnelle qui se veut tout aussi magique, environ 8000 Cast Members sont habillés par les équipes Costuming de Disneyland Paris et 692 designs de costumes ont été créés depuis 1992.

Costumes Operationnels à Disneyland Paris

Il ne vous reste plus qu’à bien apprendre ces chiffres et surtout ne pas trop vous emmêler comme Mickey !

onedayatdisney

Cyril Soreau et Manon Teissier du Cros, Cast Members à Disneyland Paris, héros de « One Day at Disney »

[vc_row][vc_column][vc_column_text]Première collaboration entre Disney Publishing Worldwide et Disney+, « One Day at Disney » met à l’honneur les Cast Members de Disney Parks, Experiences and Products à travers le monde. Deux Cast Members de Disneyland Paris ont participé à cette belle aventure : Cyril Soreau, de l’équipe Spectacle et Manon Teissier du Cros, membre de l’équipe Restauration.[/vc_column_text][vc_single_image image=”13910″ img_size=”medium”][vc_column_text]Cyril Soreau est sculpteur sur fruits et légumes. Manon Teissier du Cros est chef-pâtissière à Captain Jack’s – Restaurant des Pirates. Tous deux font partie des héros de « One day at Disney », un somptueux ouvrage qui nous entraîne dans les coulisses d’un jour à Disney où la magie ne s’éteint jamais. En recevant en avant-première son exemplaire, dédicacé par Natacha Rafalski, Présidente de Disneyland Paris, Cyril s’est révélé très touché : « Toutes ces années à développer cette activité sont désormais reconnues, non seulement à Disneyland Paris, mais aussi au sein de toute The Walt Disney Company, grâce à ce livre ».

Pour « One Day at Disney », les Cast Members du monde entier ont accepté d’ouvrir ateliers, loges, cuisines, open-spaces, studios de télévision, laboratoires, locomotives, et bien d’autres espaces de travail encore plus surprenants et diversifiés.

Ils partagent leurs histoires, leurs rêves d’enfance, leurs accomplissement professionnels, les obstacles qu’ils ont pu rencontrer et ce qui fait leur bonheur chaque jour au travail. Toutes les photos de ce magnifique ouvrage ont été prises un jeudi au cours de l’année 2019. Cette journée a commencé très tôt à Tokyo et, suivant la course du soleil, a entraîné les photographes à Shanghai, Hong Kong, Marne-la-Vallée, Madrid, les Bahamas, le Costa Rica et une dizaine d’endroits à travers les États-Unis avant de prendre fin quelques quarante heures plus tard à Aulani. Juste une journée dans la vie, aussi extraordinaire que n’importe quel autre jour à Disney.

À propos de la série[/vc_column_text][TS-VCSC-Youtube content_youtube=”https://www.youtube.com/watch?v=c3dukvXxtsc&feature=emb_title”][vc_column_text]La série comporte 52 épisodes de 4 à 7 minutes, précédés d’un long-métrage documentaire. Elle est diffusée sur Disney+ depuis le 3 décembre dernier et fera partie du catalogue disponible en France en mars prochain.

À propos du livre[/vc_column_text][vc_single_image image=”13908″ img_size=”medium” alignment=”center”][vc_column_text]« One day at Disney » retrace, en anglais, le parcours et les histoires de Cast Members de The Walt Disney Company. Rencontrez au fil des pages ceux qui sont à l’origine de la magie Disney et ceux qui la font vivre au quotidien.[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]