SIMI 2022 : Val d’Europe capitalise sur 35 ans d’un développement réussi et façonne l’urbanisme durable de demain

À l’occasion du SIMI 2022, Val d’Europe Agglomération et Disneyland Paris capitalisent sur 35 ans d’une coopération unique. Cet anniversaire coïncide avec les trente ans d’ouverture de Disneyland Paris, devenu la première destination touristique en Europe, qui connaît actuellement la transformation la plus ambitieuse de son histoire. Le succès du territoire repose notamment sur une collaboration toujours plus forte entre les différents acteurs de ce projet unique et notamment entre Val d’Europe Agglomération et Real Estate Development by Euro Disney qui partagent une vision de l’aménagement commune autour d’un mantra : « great place to work, great place to live. » Ainsi, Val d’Europe réaffirme la maturité de son projet d’aménagement, parvenu à la moitié de son développement, en proposant la vision d’un avenir durable.

Le lancement de la marque commune « Val d’Europe, Fields of Opportunities » est le symbole du succès de la coopération fructueuse entre les pouvoirs publics et le développeur privé. Le territoire poursuit son développement autour de plusieurs objectifs : faire de Val d’Europe un pôle d’affaires d’envergure européenne, atteindre le plein emploi pour ses habitants, tout en promouvant un modèle de territoire durable faisant la part belle à la qualité de vie. Les atouts ne manquent pas. Le territoire bénéficie d’une excellente desserte multimodale grâce au premier hub TGV de France à Marne La Vallée-Chessy et l’accès à l’aéroport Paris-Charles de Gaulle en seulement dix minutes. De plus, Val d’Europe connaît la croissance démographique la plus importante d’Île-de-France : sa population a été multipliée par sept en 30 ans. Récemment, un projet commun avec BDM a été annoncé, établissant pour 2025 la création de 17 000 m2 de bureaux, locaux d’activité et show-rooms au sein du Parc International d’Entreprises.

« Val d’Europe est une success story territoriale encore en plein développement. Plus de 15 milliards d’euros publics et privés ont été investis depuis 35 ans, ce qui est totalement unique en France. La recette de ce succès ? Val d’Europe est à la fois un territoire où il fait bon vivre avec une population jeune de plus de 52 000 habitants ; une destination touristique de rang mondial avec 30 millions de visiteurs par an ; et un pôle économique dynamique et attractif. Construire et se développer oui, mais construire durable ! Les élus de Val d’Europe Agglomération entendent bien conserver la qualité de vie au cœur d’une stratégie de développement pour maintenir une taille humaine, dans une démarche d’urbanisation durable. » constate Philippe Descrouet, Président de Val d’Europe Agglomération.

Le développement durable est directement intégré dans la philosophie d’urbanisme de Val d’Europe. La chaleur générée par les data centers est directement reversée dans les réseaux de chauffage du Parc International d’Entreprises ainsi que de quelques équipements publics. Val d’Europe a par ailleurs été pionnier dans cette méthode. L’une des plus grandes centrales en ombrières photovoltaïques est en cours de construction sur le parking visiteurs de Disneyland Paris afin de produire à terme 36 GWh par an, représentant techniquement assez d’énergie renouvelable pour alimenter environ 17 % de la consommation électrique actuelle de la destination. La première tranche de la centrale est opérationnelle depuis le printemps 2022, permettant d’ores et déjà de produire 10 GWh par an. Depuis 2013, le parc s’est également doté de sa propre station d’épuration qui a déjà contribué à économiser 2 millions de m3 d’eau potable. 

Val d’Europe mise également sur sa configuration environnementale afin de favoriser un urbanisme durable. Puisant les calories dans la richesse de son sous-sol, Val d’Europe utilise la géothermie pour alimenter une partie du réseau de chauffage de certains équipements urbains et touristiques. La géothermie participe à la réduction de l’empreinte carbone du territoire, dont l’objectif zéro carbone est fixé à 2030. Mêlant urbain, périurbain et rural, la diversité des habitats est une spécificité de Val d’Europe. Quelques 30% d’espaces verts couvrent sa superficie, ce qui participe à la qualité de vie proposée. Des trames vertes et bleues ont été créées sur l’ensemble du territoire afin de faciliter les déplacements de la faune et ainsi favoriser le développement de la biodiversité à l’échelle locale. En termes de développement urbain, Val d’Europe se conforme au Plan Climat-Air-Énergie Territorial (PCAET) et vise systématiquement l’obtention de certifications environnementales pour ses projets immobiliers. Faisant preuve d’initiative, l’ensemble des constructions de logements doit atteindre la certification RE2025 afin d’aller au-delà des exigences actuelles.

« Avec la transformation actuellement en cours à Disneyland Paris, nous sommes déterminés à poursuivre le développement de projets ambitieux et durables à l’échelle du territoire, faisant de Val d’Europe un territoire à la fois unique et exemplaire. Nous sommes pionniers en matière d’urbanisation et de développement durable, conformément aux objectifs du Plan Climat–Air-Énergie Territorial. Cela nous permet d’être en avance sur les réglementations actuelles en matière de construction, d’espaces verts et de récupération des eaux ainsi que d’énergies renouvelables. Le développement durable fait partie de la philosophie de Val d’Europe et inscrit notre démarche dans l’avenir. » commente Damien Audric, Directeur de l’Aménagement et de l’Environnement de Disneyland Paris.

Bien que l’ancrage touristique et retail constituent les principaux moteurs d’activité, Val d’Europe affirme son intention de diversifier le tissu économique. Avec un faible taux de chômage à 6,8%, le territoire offre une vitalité économique forte dont les entreprises ont déjà saisi l’intensité. L’industrie touristique initiée par Disneyland Paris a permis l’émergence d’une solide économie de services liée au tourisme : hôtellerie, restauration, services à la personne ou encore services d’entretien. Un véritable écosystème s’est forgé, faisant de Val d’Europe un bassin d’emploi dynamique dont 42% de la population a moins de 30 ans. Encouragé par cette maturité économique, Val d’Europe souhaite élargir ses filières en accueillant sur son territoire des activités industrielles, pharmaceutiques, technologiques mais aussi des centres de formation. Les récents projets d’implantation, tels que le centre de services Tesla et le campus de formation Deloitte, confirment l’intérêt des grandes sociétés d’envergure internationale pour leurs implantations stratégiques à Val d’Europe.

L’amplitude des réserves foncières disponibles à Val d’Europe permet d’offrir un potentiel considérable aux investisseurs français comme internationaux, aux promoteurs immobiliers et aux entreprises. La zone de développement compte actuellement jusqu’à 600 000 m2 également répartis entre espaces de bureaux et espaces commerciaux. Au cours des trois dernières années, le nombre d’entreprises a augmenté de 27% sans pâtir du contexte sanitaire. Pour la seule année 2022, Val d’Europe Agglomération recense 882 nouvelles entreprises sur le territoire[1], dont 85% sont des sièges sociaux. La signature d’opérations de bureaux, notamment dans le secteur Centre Urbain, renforce la tertiarisation de l’économie du territoire. Le cœur de Val d’Europe prévoit le développement de 28 000 m2 de bureaux dans le cadre de programmes immobiliers tertiaires. Des sociétés telles que le Crédit Agricole y ont déjà élu domicile. Le succès économique de Val d’Europe engendre une forte demande en termes de locaux d’activités. Attendus pour 2026, la pré-commercialisation des espaces s’ouvre d’ores et déjà.      

« Dans une conjoncture complexe, Val d’Europe émerge au sein de la région parisienne comme le site permettant de concilier impératifs économiques, qualité d’environnement de travail et rayonnement international. Les formidables atouts de ce territoire ont été autant d’arguments pour attirer plus de 7 000 entreprises, essentiellement depuis 2004. Ce succès est le fruit de la coopération public-privé sans précédent entre Disneyland Paris, Val d’Europe Agglomération et EpaFrance permettant de créer un véritable barycentre économique de dimension européenne dont le meilleur reste à venir ! » se réjouit Christophe Giral, Directeur de l’Immobilier de Disneyland Paris.

À l’heure de la réorganisation du monde du travail, de la prise de conscience environnementale et de l’attention portée à la qualité de vie, le territoire de Val d’Europe dispose des atouts nécessaires pour s’imposer comme référence en termes d’urbanisation durable.


[1] Chiffres de décembre 2022, Val d’Europe Field of Opportunities

Partager cet article

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
La Rédaction

La Rédaction

Skip to content