DISNEYLAND PARIS : 30 ANS D’IMAGINATION ET D’INNOVATION

L’innovation a toujours fait partie de l’ADN de Disneyland Paris. Pendant plus de 30 ans, notre destination n’a cessé de se renouveler pour proposer des expériences toujours plus riches et plus étonnantes.

« Disneyland n’arrêtera jamais de grandir, de s’étendre et d’ajouter de nouvelles manières de s’amuser, d’apprendre et de partager des aventures », disait Walt Disney.

Fidèle à l’esprit de pionnier de son créateur original, Disneyland Paris est lui aussi depuis son ouverture un lieu d’innovation, empruntant aux toutes dernières technologies pour sublimer l’expérience de nos visiteurs.

Lors de son ouverture, l’une de ses attractions emblématiques, Le Visionarium – Un Voyage à Travers le Temps (1992-2004), était déjà la seule au monde à associer le principe du Circarama – un cinéma à 360° – à des personnages Audio-Animatronics de dernière génération, Nine-Eye et Timekeeper, dans le cadre d’un incroyable voyage dans le temps en compagnie de Jules Verne.

En 1993 ouvrait la première montagne russe avec un looping dans un Parc Disney : Indiana Jones et le Temple du Péril. Et l’année suivante, avec Casey Jr. – Le Petit Train du Cirque, les Imagineers concevaient la toute première montagne russe avec musique embarquée, préfigurant le système sonore de Space Mountain – De la Terre à la Lune (1995). Mais ce n’est pas tout, puisque cette attraction, « la plus grande aventure de la galaxie », comptait également une séquence de lancement inédite par catapultage, au cœur d’un canon iconique inspiré du roman de Jules Verne. Une véritable révolution pour l’époque, qui lui valut d’être récompensée en 1995 par un THEA Award, l’équivalent de l’Oscar pour les attractions !

En 2014, c’était au tour de Ratatouille : l’Aventure Totalement Toquée de Rémy d’innover avec son association encore jamais vue d’un système de déplacement sans rail et de projections 3D autour du chef d’œuvre animé des studios Disney.Pixar.

De nombreuses innovations attendent aussi les visiteurs cet été à Avengers Campus, qui repoussera les frontières de la créativité et du storytelling. Vous pouvez faire confiance en cela à Tony Stark !

Spectacle emblématique de notre 30e anniversaire, le spectacle quotidien Disney D Light est lui aussi un concentré de technologie, à travers l’utilisation de pas moins de 150 drones coordonnés pour dessiner dans le ciel de Disneyland Paris le logo de l’événement et autres merveilles scintillantes, une première pour un Parc Disney.

[Mise à jour 14/09/2022 : Disney D-Light a été élu « Meilleur Spectacle Live 2022 » lors de la cérémonie des Park World Excellence Awards]

Innover, c’est également répondre et même anticiper les besoins de nos visiteurs, et notre destination est en permanence à la recherche d’opportunités pour mettre la technologie au service de l’expérience à l’image de notre application mobile proposant toutes sortes de services (réservation de restaurant, gestion des temps d’attente…) permettant de profiter comme jamais de chaque visite.

C’est aussi développer une approche d’accessibilité engagée, baptisée MagicALL, destinée à faciliter l’expérience de nos visiteurs en situation de handicap en se fondant sur leur propre évaluation de leur niveau d’autonomie. Ou bien encore favoriser l’adaptation en LSF (Langue des Signes Française) de nos différents spectacles afin de permettre au plus grand nombre de se plonger dans nos histoires.

Innover, c’est enfin utiliser la technologie au service de l’environnement.

Le 30 septembre 2010, Disneyland Paris s’associait à Veolia pour se doter d’une station de traitement et de recyclage des eaux usées – une première pour un parc à thème – qui a permis d’économiser plus de 2 millions de m3 d’eau potable depuis 2013. Et en il y a tout juste une semaine, en avril 2022, notre destination annonçait la mise en service de la première tranche de sa centrale en ombrières photovoltaïques réalisée en partenariat et en co-investissement avec le groupe Urbasolar et dont la construction a démarré à l’automne 2020, produira à terme en 2023 36GWh par an – soit l’équivalent de la consommation énergétique annuelle d’une ville de 17.400 habitants, et réduira de 890 tonnes par an les émissions de CO2 au sein du territoire de Val d’Europe en Seine et Marne. Cette centrale, dont plus de 46 000 panneaux photovoltaïques ont déjà été installés sur le parking visiteurs, sera d’ici 2023 une des plus grandes d’Europe.

De quoi illuminer notre monde un peu plus chaque jour… dans le respect de la planète !

Partager cet article

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
La Rédaction

La Rédaction

Skip to content