70ème anniversaire : dans les pas de Cendrillon à Disneyland Paris

[vc_row][vc_column][vc_column_text]Voici 70 ans que Cendrillon, le chef d’œuvre de Walt Disney, est sorti au cinéma, et depuis ce temps, la princesse à la pantoufle de verre n’a pas pris une ride. Cet anniversaire est l’occasion idéale pour se replonger dans son univers et vivre un « tendre rêve » à Disneyland Paris…[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_single_image image=”13961″ img_size=”medium” alignment=”center”][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text]

CHAUSSURE A SON PIED

L’histoire de Cendrillon remonte aux débuts de Walt Disney. En 1922, il lance à Kansas City son premier studio et sa première série de cartoons, les « Laugh-O-Grams ». C’est dans ce cadre qu’il sortira sa première adaptation du conte, au ton résolument humoristique et contemporain, en décembre de la même année. Une Symphonie Folâtre (« Silly Symphonie ») sur le même thème fut également envisagée en 1933, mais elle ne dépassa pas le stade d’esquisse.

Il faudra attendre 1943 qu’un nouveau scénario voie le jour, puis 1948 pour que Walt décide d’en faire son prochain long-métrage animé.

Sorti le 15 février 1950, le film connaîtra un véritable triomphe.  Il sera nominé trois fois à l’Oscar (meilleur son, meilleure musique et meilleure chanson pour « Bibbidi-Boddidi-Boo »), et sera le prélude d’un nouvel âge d’or pour l’animation Disney.

Cendrillon renferme également l’une des scènes préférées de Walt Disney : celle dans laquelle la Fée Marraine transforme les haillons de Cendrillon en une merveilleuse robe de bal. Il faut dire que l’animation de cette scène magique, signée du maître Marc Davis (l’un des créateurs de Pirates of the Caribbean), est particulièrement réussie et que la robe de Cendrillon, inspirée de Christian Dior (qui avait fait forte impression après son passage à Los Angeles en 1947), est une pure merveille ![/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_single_image image=”13960″ img_size=”medium” alignment=”center”][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text]

HOMECOMING

Devant le succès du film et son importance pour Walt, il était naturel pour les Imagineers de s’en inspirer pour les différents Parcs Disney, et notamment pour les châteaux du Magic Kingdom de Floride et de Tokyo Disneyland.

L’hommage était aussi naturel à Disneyland Paris, dans la patrie de Charles Perrault. De fait, l’univers de Cendrillon figure en bonne place à Fantasyland, au niveau de L’Auberge de Cendrillon, qui abrite l’un des restaurants iconiques du Parc.

Le bâtiment est nettement marqué par l’architecture Renaissance du Val de Loire, dont s’étaient déjà inspirés les directeurs artistiques du film, Mary Blair et John Hench. Le rose pastel de la façade et le bleu des toitures n’est pas non plus sans rappeler les couleurs du dessin-animé. A l’intérieur, les plafonds à la française, les arches de pierre, les glaces biseautées et les tons pastel prolongent l’esthétique du dehors tandis que tapisseries, chapiteaux de colonnes et fresques murales reprennent des scènes du Classique de 1950. Le carrosse qui trône dans la cour et la fontaine de l’entrée, avec sa gracieuse statue de bronze, viennent parachever l’enchantement, à l’image des mets proposés par les chefs du restaurant – notamment le fameux « dessert de Cendrillon » avec son exquise pantoufle… en chocolat blanc ![/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_single_image image=”13963″ img_size=”medium” alignment=”center”][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text]

EN ROUTE POUR LE BAL !

Outre ses apparitions régulières, que ce soit à L’Auberge de Cendrillon ou au Pavillon des Princesses, Cendrillon aime à participer aux différents spectacles de la destination. Elle apparaissait dans son fabuleux carrosse en forme de citrouille, tiré par un fringant attelage, dans La Parade Classique (1992-1994), ainsi que dans la scintillante Main Street Electrical Parade (1992-2003), où elle était suivie de la fameuse horloge du château. On pouvait même voir la citrouille se transformer en carrosse devant nos yeux, durant le Festival des Contes de Fées (1995-1996), tandis que les danseurs de la cour interprétaient pas de deux et claquettes au son d’une fanfare live. Au Parc Walt Disney Studios, elle se joignait occasionnellement à la parade Disney’s Stars’n’Cars (2008-2015) et apparaît désormais dans le spectacle Mickey et le Magicien à Animagique Theater.

Cendrillon ne dédaigne pas non plus se joindre aux autres Princesses Disney pour un spectacle ou une danse. On a pu l’admirer, par exemple, sur la scène du Théâtre du Château, dans La Valse Etincelante des Princesses (2017-2019), ou encore à Noël dernier, lors de la cérémonie d’illumination du sapin de Main Street, U.S.A. A cette occasion, les Princesses Disney étaient venues prêter main forte au Père Noël pour faire scintiller la rue et le Château de mille feux ![/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_single_image image=”13964″ img_size=”medium” alignment=”center”][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text]

UNE PRINCESSE BIEN ENTOUREE

Cendrillon n’est pas le seul personnage du Classique de Walt Disney que l’on peut croiser à Disneyland Paris. Entre 2012 et 2017, on pouvait retrouver la Fée Marraine en bonne place sur le premier char de La Magie Disney en Parade !, intitulé fort à propos « Inventons la Magie ! ». Et aujourd’hui, on peut l’applaudir dans Mickey et le Magicien, initiant notre souris préférée aux rudiments de la magie grâce à sa fameuse chanson « Bibbidi-Bobbidi-Boo» !

Les souris Suzy et Perla sont également de la fête. On peut parfois les retrouver aux abords de L’Auberge de Cendrillon pour des rencontres tout en douceur, ainsi qu’à l’intérieur du restaurant où elles accueillent régulièrement les visiteurs. Il arrive même que Jaq et Gus se joignent à elles.

Quant à Lady Tremaine et ses deux laiderons, Javotte et Anastasie, Halloween est sans conteste la période idéale pour les approcher. On pouvait les voir tout au long du dernier Festival déambuler dans les allées de Fantasyland (peut être encore à la recherche d’un fiancé ?) ou bien sur la scène du Théâtre du Château pour le spectacle Attention… Méchants ! Si d’aventure vous les recroisez, serez-vous assez courageux pour venir les aborder ?[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_single_image image=”13962″ img_size=”medium” alignment=”center”][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text]

QUAND LES RÊVES DEVIENNENT REALITE

Et si c’était à vous maintenant de vivre une vie de princesse ?

Rien de plus simple à Disneyland Paris !

Savourer un déjeuner, ou un « Petit déjeuner royal » à L’Auberge de Cendrillon est toujours une expérience inoubliable. Choyés par un service à table des plus attentionnés, vous vous délecterez de mets exquis dans une ambiance de conte de fée, en compagnie des Princesses Disney.

Pour une touche de magie supplémentaire, n’hésitez pas à vous rendre aux stands de maquillage de Fantasyland ou de Studio 1, et à faire votre choix parmi les nombreux modèles proposés inspirés des Classiques de l’animation.

Et pour que la transformation soit totale, direction le Disneyland Hotel. « Princesse d’un jour » est un service exclusif qui permet à votre enfant de devenir une véritable princesse de la tête aux pieds ! Coiffée et maquillée par des professionnelles, l’apprentie souveraine peut même revêtir la robe de sa Princesse Disney préférée, et immortaliser ce moment lors d’une séance photo.

Et pour finir sur une « happy end », pourquoi ne pas terminer la journée dans le cadre enchanteur de la suite « Cendrillon », la vaste suite vice-présidentielle du Disneyland Hotel ? Outre sa vue imprenable sur le Parc Disneyland, elle renferme toutes sortes de détails raffinés et références au dessin-animé de Walt Disney, de la pantoufle de verre de l’entrée aux motifs végétaux du mobilier, rappelant la scène de transformation du film.

Rien de tel pour faire de « tendres rêves », sans crainte de dépasser les douze coups de minuit ![/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

Partager cet article

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
La Rédaction

La Rédaction

Shopping Basket

Nous avons recours aux cookies pour analyser votre navigation en ligne et améliorer notre site internet.

Pour plus d’informations sur les cookies, veuillez cliquer ici.

Skip to content