HNY Album Cover

Sortie de l’album Disney’s Hotel New York – The Art of Marvel Remix.

Rencontre avec le Superviseur de la Musique Naveed.

Au Disney’s Hotel New York – The Art of Marvel, l’art est partout, y compris dans la musique d’ambiance. Pour cet hôtel unique au monde, une playlist totalement inédite a été imaginée à partir des thèmes des films Marvel revisités dans le style chillhop, au carrefour du hip hop et du jazz.

Jusqu’à présent on ne pouvait l’écouter qu’en se rendant sur place, mais aujourd’hui elle est également disponible sous la forme d’un album numérique, accessible depuis les principales plateformes musicales. L’occasion idéale de découvrir la musique Marvel comme vous ne l’avez encore jamais entendue !

Du concept à la production, Naveed a accompagné chaque étape de ce projet artistique unique en son genre. Il nous en dit plus sur cette aventure pas comme les autres.

Peux-tu nous préciser en quoi a consisté ton travail sur ce projet?

J’étais en charge de la production de la musique de l’hôtel, intervenant à chaque étape du processus créatif. Cela consiste à déterminer les besoins créatifs du projet et à accompagner notre équipe de producteurs et de compositeurs du développement au produit final.

Quel est le concept musical du Disney’s Hotel New York – The Art of Marvel?

La musique de l’hôtel est un hommage à la culture new yorkaise. Elle plante le décor d’une galerie d’art contemporaine dédiée à Marvel. Pour ce faire, nous avons produit plus de 75 minutes de musique originale destinées au lobby et aux couloirs de l’hôtel. Il s’agit en fait des thèmes Marvel revisités dans un style urbain et actuel. C’est la première fois que nous reprenons la musique iconique de nos films Marvel pour la présenter sous un jour totalement nouveau.

C’est une véritable re-création!

Dans la mesure où il s’agit du premier hôtel dédié à Marvel, il était important pour nous de produire une musique fidèle aux films et aux personnages Marvel. Mais nous ne pouvions pas reprendre les bandes originales telles quelles, dans la mesure où elles ont été conçues spécifiquement pour les films. Nous savions que nous devions les adapter à notre expérience. Le style “chill hop” est étroitement connecté à la culture new-yorkaise. Il propose une approche originale du hip hop et du jazz, avec des motifs accrocheurs et même, par moments, un petit côté humoristique. C’est la raison pour laquelle il nous a semblé parfait pour nos arrangements.

Comment avez-vous trouvé le ton idéal pour le Disney’s Hotel New York – The Art of Marvel, qui est à la fois un hôtel et une galerie d’art?

Très tôt dans le processus, nous avons eu la chance de pouvoir découvrir les premiers concepts de l’hôtel, ainsi que certaines des pièces magnifiques qui allaient y être exposées. Cela nous a donné de précieux indices pour trouver l’ambiance musicale de l’hôtel.

De Birocratic à Cloudchord en passant par Pandrezz, Plusma, Stan Forebee et Tennyson, ce sont des univers musicaux très différents qui se côtoient dans cet album. Comment avez-vous envisagé cette diversité ?

L’hôtel présente les œuvres de plus d’une centaine d’artistes et j’ai trouvé cela particulièrement fascinant. Il faut dire que les comics, avec leurs couleurs franches et leur style très graphique, sont une source d’inspiration très forte. Je savais que la musique, en tant que forme d’art et moyen d’expression, pouvait tenir un rôle similaire et pousser encore plus loin l’histoire déjà très riche de l’hôtel. De la même manière que les personnages Marvel y sont représentés dans des styles visuels très différents, leurs thèmes musicaux pouvaient recevoir un traitement aussi varié.

Comment avez-vous sélectionné les artistes qui allaient faire partie du projet ?

Nous nous sommes associés à des producteurs et artistes chill hop renommés qui avaient un son particulier et pouvaient apporter leur style et leur identité uniques au projet tout en respectant les thèmes musicaux que nous connaissons et apprécions tous. La musique est un langage universel, et en tant qu’art, elle a le pouvoir de rassembler des individus dispersés aux quatre coins du monde. Par exemple, Cloudchord est basé à Austin, au Texas, et Stan Forebee à Melbourne en Australie. Malgré la distance, ils ont collaboré sur une ré-interprétation particulièrement séduisante du thème de Michael Giacchino pour Spider-Man : Far From Home. Birocractic, un producteur de musique implanté à New York a quant à lui apporté un tour hip hop très élégant au thème d’Iron Man composé par Brian Tyler. Alors oui, absolument, le fait que nos artistes vivent dans des pays différents et viennent de différentes cultures a clairement contribué à la richesse et à la diversité de notre histoire.

Comment avez-vous travaillé avec eux ?

Notre équipe de compositeurs et d’artistes a accueilli avec beaucoup d’enthousiasme ce projet, d’autant qu’ils étaient déjà familiers du répertoire Marvel. Dès le départ, leur démarche a été expérimentale. Dans la mesure où ces thèmes devaient être joués de manière totalement inédite, nous explorions des terres totalement inconnues. Mais en même temps, nous voulions que la musique sonne “Marvel”. Prenez l’arrangement du thème des Avengers par Tennyson. Il joue sur la puissance de ce motif bien connu tout en restant fidèle à ce son très expérimental qui est la signature du duo canadien.

Comment avez-vous choisi les thèmes à adapter ?

Comme pour tous nos projets, nous avons commencé par faire des recherches approfondies en nous plongeant dans les grands thèmes Marvel comme celui d’Alan Silvestri pour les Avengers ou celui de Ludwig Göransson pour le Wakanda. Nous tenions à impliquer nos artistes aussi tôt que possible, afin qu’ils participent au choix des thèmes qu’ils allaient ré-arranger. C’est leur vision qui nous intéressait.  Il était donc important qu’ils soient réellement passionnés par le matériel sur lequel ils allaient travailler. Nous avons utilisé de très nombreux thèmes célèbres, comme celui de Christophe Beck pour Ant Man ou celui de Tyler Bates pour Les Gardiens de la Galaxie. Nous avons même joué sur les différents thèmes de Spider-Man, la version classique de la série télé et la version contemporaine de Michael Giacchino pour Far From Home.

Quelles émotions vouliez-vous transmettre via la musique ?

Un peu comme pour une attraction, nous voulions immerger nos visiteurs dans le monde de Marvel, et le faire à partir des thèmes des films était un impératif créatif. Ceci dit, nous ne souhaitions pas que les thèmes soient trop visibles. L’expérience d’un hôtel reste différente d’une attraction et la musique doit rester davantage en arrière-plan. Nous voulions qu’elle ajoute à l’expérience, sans pour autant focaliser l’attention. On retrouve cela par exemple dans la version de Plusma des Avengers. Le thème y est abordé d’une manière très subtile, en prenant le contrepied de l’approche héroïque du film. C’est une façon totalement nouvelle d’appréhender la musique Marvel !

Disney’s Hotel New York – The Art of Marvel Remix est disponible à l’écoute dès aujourd’hui et progressivement sur les plateformes de streaming Spotify / Apple Music / Deezer / Youtube.
Retrouvez-le en suivant le lien : http://hollywoodrecs.co/HotelNYArtofMarvel ou en flashant le QR code ci-dessous.