Offrir une expérience de qualité aux visiteurs en situation de handicap : une priorité pour Disneyland Paris

« Offrir aux personnes en situation de handicap ou à besoins spécifiques, les mêmes sensations, les mêmes joies, la même expérience que les autres visiteurs », c’est ainsi que Valéry-Mary Urritigoïty décrit la mission que s’est fixée le département « Accessibilité visiteurs » dont-elle est en charge.

L’accessibilité au cœur du développement de Disneyland Paris

Depuis l’ouverture du premier parc à thèmes de la destination, l’entreprise place l’accessibilité au cœur de sa stratégie d’aménagement et de développement. Initialement lié à la Direction des ressources humaines, au même titre que la mission handicap, le département dédié à l’accessibilité des visiteurs a été rattaché à la Direction des opérations en 1997 pour répondre aux attentes grandissantes des visiteurs ayant des besoins spécifiques. Etre désormais au plus près des opérations permet aux équipes de Valérie-Mary d’accompagner les projets de réhabilitation et de développement, dès leur conception et même après leur finalisation grâce aux retours d’expérience des visiteurs ; et cela à toutes les étapes du séjour des visiteurs, de leur arrivée à leur départ, dans les parcs et les restaurants. Grâce à toutes ces actions, en décembre 2012, les deux parcs de la destination ont reçu le label Tourisme et Handicap pour 5 ans, validant ainsi la politique du groupe en la matière.

Les Cast Members, 1ers acteurs de la démarche accessibilité

« La mise en conformité des infrastructures est indispensable, mais pas suffisante pour offrir une expérience de qualité à nos visiteurs. Le rôle de nos Cast Members est tout aussi essentiel. » La sensibilisation et la mobilisation de toutes les équipes sont importantes.Valérie-Mary souligne, à ce titre, que « Faire comprendre les besoins spécifiques de ce public à nos équipes est primordiale pour améliorer nos pratiques et nos infrastructures ». Pour cela, tous les Cast Members de Disneyland Paris suivent un module de sensibilisation au handicap lorsqu’ils intègrent l’entreprise. Une formation initiale qui peut-être volontairement renforcée grâce à diverses formations complémentaires, tel que l’apprentissage de la langue des signes.