Le 24 mars 1987 est signée par les pouvoirs publics français et The Walt Disney Company la Convention pour la création et l’exploitation du projet Euro Disneyland en France. Un acte fondateur pour la destination touristique et une chance unique pour le développement et la croissance de l’Est parisien. La signature de la Convention donne le départ d’une aventure conjointe des deux côtés de l’Atlantique.

Convention_1987

Disneyland Paris et les pouvoirs publics français célébreront en mars prochain le 30ème anniversaire de la Convention de 1987. La signature de ce document à l’Hôtel Matignon valide alors la création et l’exploitation du projet d’une destination Disney en France, et plus particulièrement, à Marne-la-Vallée, à proximité immédiate de Paris. Il s’agit de l’acte de naissance de ce qui deviendra bientôt la première destination touristique d’Europe.

Pour comprendre la mise en place de ce partenariat public/privé inédit, il faut remonter aux années 1980. La ville nouvelle de Marne-la-Vallée, créée 15 ans plus tôt par le schéma directeur d’aménagement et d’urbanisme peine à être économiquement attractive. Elle compte alors tout juste 150 000 habitants (contre 320 000 habitants en 2013). L’Île-de-France est en effet fortement polarisée sur l’Ouest francilien et le quartier d’affaires de la Défense. Dans ce contexte, le gouvernement français et les différentes autorités locales cherchent à rééquilibrer l’activité économique de la région en accélérant le développement de l’Est parisien. De développement, il en est également question pour The Walt Disney Company, qui souhaite implanter des parcs à thèmes en Europe.

« Les volontés de The Walt Disney Company et des pouvoirs publics français vont alors se rejoindre. »

Les volontés du groupe américain et des pouvoirs publics français vont alors se rejoindre. Le 24 mars 1987, Jacques Chirac, Premier ministre de la France, Michael Eisner, Président et directeur général de The Walt Disney Company, le Conseil Régional d’Île-de-France, le Conseil Général de Seine-et-Marne, la RATP ainsi qu’EPA Marne (l’Etablissement d’aménagement du territoire) signent la convention. Celle-ci marque le début d’une aventure unique et inédite entre une entreprise privée et la France.

« En 1985, après avoir étudié les modèles de vacances en Europe, le groupe Disney a restreint son choix à quelques villes en France et en Espagne. Le dossier de candidature de Marne-la-Vallée a fait la différence grâce à la proximité de Paris et à la volonté des autorités françaises de développer les infrastructures d’accès, et plus globalement le tourisme. Il a fallu quinze mois pour parvenir à la convention définitive, qui a été signée en mars 1987. » — Lee Lanselle, Directeur Business Development pour Disney International pendant les négociations.

La convention de 1987 définit sur 30 ans* les rôles de l’ensemble des parties prenantes dans le développement du territoire et de la ville nouvelle de Marne-la-Vallée. The Walt Disney Company et le groupe Euro Disney se chargent du développement de 2230 hectares de terre, devant se faire en partenariat avec les collectivités locales et EPA Marne EPA France. La convention prévoit notamment la construction d’un parc à thèmes, de plusieurs hôtels et d’un golf. Les pouvoirs publics quant à eux, s’engagent à développer les infrastructures permettant l’accès au site avec le prolongement du RER A et de l’autoroute A4 ainsi que la construction d’une gare SNCF (prévue en 1991).

Dès 1988, les premiers coups de pioche sont donnés sur le chantier du Parc Disneyland, le plus grand jamais entrepris en Europe après celui du tunnel sous la Manche qui relie la France et le Royaume-Uni…

*La Convention de 1987 prévoyait l’aménagement pour les 30 années à venir et devait donc prendre fin en 2017. Un avenant a été signé le 14 septembre 2010, prévoyant le prolongement de la Convention jusqu’en 2030.