Indiana Jones : la renaissance. Dans les coulisses d’une réhabilitation majeure

Après 21 ans de bons et loyaux services et 5 mois de fermeture, l’attraction Indiana Jones™ et le Temple du Péril fait peau neuve pour la saison d’été. Qualité du parcours, fiabilité et sécurité : retour sur un « lifting » complet.

Après 21 ans de bons et loyaux services et 5 mois de fermeture, l’attraction Indiana Jones™ et le Temple du Péril fait peau neuve pour la saison d’été. Qualité du parcours, fiabilité et sécurité : retour sur un lifting complet. Ce chantier d’envergure témoigne de l’importance stratégique que Disneyland® Paris accorde à la réhabilitation et à la qualité de ses attractions. 

La première grande rénovation de l’attraction

Juillet 1993 : l’attraction Indiana Jones et le Temple du Péril ouvre ses portes pour des visiteurs avides de sensations fortes. Deux ans avant Space Mountain®, de la Terre à la Lune. Ils découvrent alors un temple d’inspiration indienne perdu dans la jungle.

L’attraction qui avait été un succès immédiat à son lancement n’avait pas bénéficié de réhabilitation d’une telle ampleur depuis son ouverture. « Nous avons concentré nos efforts sur 3 aspects essentiels : la qualité du spectacle, la modernisation du système de contrôle, et le remplacement du looping » explique François Gamas, Senior Manager au Département Construction et Ingénieurie, responsable du projet.

Plus de 100 personnes ont ainsi été mobilisées depuis janvier dernier pour remettre l’attraction à neuf : nettoyage complet, remise en peinture, retouches de sculpture, renforcement des structures. L’intégralité des éclairages a été refaite en LED, plus durable et écologique, tout comme les systèmes de flammes qui participent à l’ambiance dès la file d’attente. Les équipes horticulture ont également participé au projet, en travaillant les espaces verts aux alentours afin de recréer le cadre d’origine. Bénéficiant de nouvelles technologies de pointe, le système de contrôle a été entièrement changé, tout comme le looping, élément clé du circuit de l’attraction. « C’est sur ce morceau du parcours que le train exerce la plus forte pression et vibre le plus. Nous avons dû le démonter, le retirer et en remettre un nouveau sans toucher à la structure du temple qui l’entourait : un challenge ! » explique François Gamas.

Un seul objectif : améliorer l’expérience 

Comme pour tous les aménagements d’attractions, l’amélioration de l’expérience a été au cœur de la réflexion des ingénieurs de Disneyland Paris (les équipes de Walt Disney Imagineering) : « Nous avons profité de cette réhabilitation pour dénicher une centaine de nouveaux accessoires, qui seront placés de façon à rendre l’histoire encore plus claire pour nos visiteurs. Certains détails disparus depuis des années feront leur retour » poursuit François Gamas. Garantir la qualité du spectacle, le confort, la fiabilité et la sécurité des visiteurs en respectant l’histoire de cette attraction mythique, telle a été la feuille de route des équipes en charge de ce chantier. Après 5 mois d’intenses travaux, Indiana Jones et le Temple du Péril a donc ouvert à nouveau ses portes le 29 mai.