L’attraction phare de Frontierland est en plein milieu de la plus grande réhabilitation de son histoire. Derrière les palissades, Beth Clapperton, directrice artistique à Walt Disney Imagineering, nous fait un point d’étape après huit mois de rénovations.

Afin de pouvoir accueillir les travaux d’envergure sur la montagne de Big Thunder Mountain, Rivers of the Far West a connu la première vidange de son histoire. Cette opération majeure s’est déroulé en plusieurs parties : le nettoyage du fond du bassin durant un dragage nocturne de deux mois, le transfert des poissons dans les autres bassins de notre destination, et enfin la vidange finale.

La montagne elle, qui culmine à 33 mètres de hauteur, a subi un grand travail de nettoyage et de repeinture. « Grâce à cette étape, les différentes strates de roche qui composent les formations rocheuses se verront encore mieux. » confie Beth.  Du côté du splashdown, l’endroit où le train effectue une plongée dans la rivière, les installations sont modifiées et améliorées afin de les rendre plus accessibles pour les équipes de maintenance.

La géographie de Big Thunder Mountain s’inspire de la célèbre Monument Valley, un paysage de l’Arizona connu pour avoir été le décor de grands westerns hollywoodiens, et des arches naturelles du parc national de Zion.

Cette rénovation était également l’opportunité pour les équipes de Disneyland Paris de restaurer un nombre important d’accessoires et de décors authentiques qui se trouvent sur la montagne mais également dans la file d’attente et le quai d’embarquement. Ces derniers étant des pièces uniques, chinés dans les brocantes et les villes fantômes des Etats-Unis, un soin tout particulier leur a été accordé. Le bois a également été remplacé notamment sur les barrières de la file d’attente. 630 traverses en bois du circuit ont également été changées.

Les équipes Horticulture ont retiré la végétation et replanté des arbres à l’échelle de la montagne. Ce sont ainsi des pins, des cactus et de l’armoise qui ont été choisis.

Utilisée sur le Château de la Belle au Bois Dormant pour Disney Dreams ! et l’attraction Ratatouille : l’aventure totalement toquée de Rémy, la technologie de projection offrira aux visiteurs un final explosif. Des projecteurs et des enceintes sont installés et camouflés dans la roche du tunnel à côté de nombreux bâtons de dynamites. La fumée qui envahira cette scène est en réalité créée grâce à de l’azote liquide qui sera acheminée par des tuyaux amphibies provenant de nouvelles cuves récemment installées à côté de Pocahontas Indian Village. Beth Clapperton a déjà hâte de voir les réactions des visiteurs :  « nous allons offrir à Big Thunder Mountain un final détonnant dans la dernière montée et rendre cette virée la plus dingue de l’Ouest encore plus dingue ! »

Les explorations de la mine reprendront le 17 décembre 2016. La réouverture de Big Thunder Mountain représente une nouvelle étape dans le programme d’amélioration de l’expérience visiteurs à Disneyland Paris, qui prévoit la restauration et l’amélioration de 10 attractions et spectacles d’ici 2017.